Podiums Européens pour Lorenzo Locurcio en Italie

Lorenzo Locurcio a décroché plusieurs podiums de manches à Mantova, et a pu participer aux festivités du podium final mardi lorsqu’il se classa troisième de la sixième épreuve du championnat d’Europe EMX250.

Trois épreuves du championnat d’Europe 250 étaient au programme de la semaine à Mantova, et Lorenzo a encore une fois fait preuve de beaucoup de ténacité pour signer ses meilleurs résultats de la saison au guidon de la nouvelle Kawasaki KX 250 2021. Septième à Mantova 1, il signera sa meilleure performance à Mantova 2 ; auteur de sa meilleure qualification de l’année avec une troisième place dans son groupe, il livrera deux superbes courses après avoir été retardé par des chutes au départ. Etant à chaque fois l’un des plus rapides en piste il reviendra cinquième puis troisième des manches pour monter sur la troisième marche du podium. La troisième et dernière épreuve ne sera pas aussi bonne, mais en signant un autre podium de manche Lorenzo s’empare de la septième place du championnat malgré son absence à la première épreuve aux Pays Bas.

Son équipier Pierre Goupillon ne connaîtra pas la même réussite, étant notamment pris dans plusieurs chutes collectives ; il ne pourra terminer que deux manches dans le top six, avec une sixième place à Mantova 2 et 3. Gêné par les séquelles d’une ancienne blessure au ménisque et quelques faits de course, Pierre quittera l’Italie avec une épaule douloureuse suite à sa chute dans la dernière manche de la tournée. Il sera toutefois en course ce week-end pour le prochain MXGP d’Espagne.

Ayant manqué le premier des deux GP féminins en raison d’une concurrence de date avec l’épreuve d’ouverture du championnat de France – épreuve qu’elle remportera – Amandine Verstappen décrochera une septième place du championnat du Monde à Mantova, en se classant cinquième puis neuvième des manches.

Le championnat d’Europe 125 était lui au programme de Mantova 3, et Quentin Prugnières en a profité pour s’emparer de la dixième place du championnat en terminant ses courses neuvième puis dixième. Privé de bons départs, il s’est battu tout le week-end pour remonter et se rapprocher des hommes de tête.

Lorenzo Locurcio : « Mantova 2 fut une bonne journée avec ma meilleure qualification et deux bonnes courses. A chaque fois des pilotes ont pourtant chuté devant moi au départ, si bien que j’ai dû revenir du milieu du pack. La piste était bien, défoncée avec des trous cassants qui m’ont permis de profiter de la technique développée à l’entrainement pour gagner des places. Je n’ai jamais rien lâché avant le baisser du drapeau à chaque fois pour aller chercher ce podium et celà m’a fait frissonner de voir le drapeau Vénézuélien dans le ciel de Mantova ! Je remercie sincèrement BUD Racing et Kawasaki de m’avoir offert cette opportunité de disputer ce championnat. »

Pierre Goupillon : « A Mantova 2 j’ai été gêné par une blessure au ménisque ; c’est une blessure ancienne, mais un petit bout d’os a bougé. C’était douloureux, mais j’ai réussi à prendre un bon rythme pour accrocher une sixième place. A Mantova 3 j’avais une bonne vitesse qui m’a permis de revenir sixième en première manche, mais la seconde manche fut moins bonne ; j’ai été pris dans une chute collective au départ, je suis revenu dix septième avant de faire un point mort dans les vagues et de chuter fort. Rien de cassé, mais la douleur à l’épaule était si forte que j’ai dû abandonner. »

Amandine Verstappen : « Deux jours après avoir gagné l’épreuve du championnat de France à Fublaines j’étais à Mantova pour le mondial, sans avoir vraiment eu le temps de récupérer ; Fublaines fut une épreuve assez éprouvante en raison de la boue, mais j’étais contente de revenir en GP. Ma première manche a été correcte avec une cinquième place, mais j’ai raté mon second départ ; je me suis retrouvée hors du top 20 et sur cette piste c’est compliqué de doubler. J’ai fait une bonne partie de la course avec Papenmeier, signant de bons temps en course, mais il faut que je travaille mes départs en vue de la dernière épreuve du France et du Mondial. »

Lorenzo Locurcio à Mantova : 9/5/5/3/14/3
Pierre Goupillon à Mantova : 19/13/16/6/6/DNF
Quentin Prugnières à Mantova : 8/9
Amandine Verstappen à Mantova : 5/9

Quentin Prugnières et Bud Racing titrés !

Dès sa première saison en 125, Quentin Prugnières a confirmé les espoirs placés en lui par Stéphane Dassé et l’équipe Bud Racing, en décrochant le titre de champion de France Juniors à tout juste quinze ans, alors que son Team mate Pierre Goupillon termine sur le podium final en MX2.

Peu de pilotes ont à ce jour réussi à s’imposer successivement en 85 puis en 125, et Quentin est entré ce weekend dans ce clan très fermé ! Arrivé à Rauville la Place leader du Juniors, Quentin n’a pas faibli en devançant en première manche son dernier rival dans la course au titre, puis en effectuant une splendide seconde manche ; mal parti cette fois, Quentin a pris le meilleur sur tous ses adversaires pour s’imposer et conquérir le titre avec panache.

La finale du championnat Elite MX2 était également au programme. Auteur du meilleur temps absolu aux essais, Pierre Goupillon allait s’imposer en patron dans la première manche…avant de partir à la faute à deux tours de l’arrivée pour franchir le drapeau à damiers en quatrième position ! Plus appliqué et concentré dans la seconde manche, il se classera cette fois second pour terminer quatrième de la journée et, plus important, boucler le championnat sur la troisième marche du podium malgré son absence à la seconde épreuve. La journée fut beaucoup plus compliquée pour Lorenzo Locurcio, qui a connu des démêlés avec d’autres pilotes en début de manches ; obligé à chaque fois de se livrer à d’épuisantes remontées, de la 31ème à la 11ème place puis de la 40ème à la 8ème place, Lorenzo a confirmé qu’il n’était pas du genre à baisser les bras dans ce genre de situation !

En fin de semaine le team Bud Racing Kawasaki prendra la route de Mantova (Italie) qui accueillera trois nouveaux GP en l’espace d’une semaine, avec trois épreuves de l’Europe 250 et une de l’Europe 125 au programme en complément du Mondial Féminin.

Quentin Prugnières : « Content de gagner le titre, un peu dommage que je n’ai pas encore réussi mes départs ce weekend ! Bon, j’ai bien réussi à remonter dans les deux manches, je me suis bien acclimaté à la catégorie et aujourd’hui je prends beaucoup de plaisir sur la 125 et les résultats suivent. On va maintenant continuer à bosser pour poursuivre sur cette dynamique en championnat d’Europe. »

Pierre Goupillon : « Une petite glissade en première manche me coute une victoire alors que je dominais la première manche, un peu frustrant de chuter comme un débutant après avoir mené la course. Je me suis bien remis en question avec Thierry avant la seconde manche ; je rate mon départ en cabrant au niveau de la grille, je vire huit et dans les premiers tours je parviens à revenir second, puis à réduire l’écart avec le leader. Content de ne pas avoir fait d’erreur, de rouler propre et de signer le meilleur temps en course, de bon augure avant l’Italie. »

Lorenzo Locurcio : « Une journée difficile pour moi, sans que je ne puisse rien faire pour éviter un pilote qui coupe la piste après le départ de la première manche ; dès le second tour je n’avais plus d’écran jetable, je parviens à revenir onzième. En seconde manche un pilote est venu me percuter dans un virage, je repars dernier pour revenir huitième. La vitesse est là, je suis impatient d’être à Mantova. »

Quentin Prugnières aux portes du podium en Europe

Le championnat d’Europe 125 a repris de plus belle en Italie, ou viennent de se disputer trois nouvelles épreuves en l’espace d’une semaine. Quentin Prugnières est monté en puissance tout au long de la semaine, terminant son séjour à Faenza sur une quatrième place, à moins de deux secondes du podium !

Après sa non qualification lors de l’ouverture du championnat en Grande Bretagne, Quentin s’est bien repris en Italie ou il est allé marquer des points dans les six manches disputées au cours de la semaine. Sa semaine débutait au mieux puisqu’il signait la pôle position lors de la première épreuve, avant de faire deux bonnes manches qu’il terminera en 11ème et 5ème place. Mercredi pour la seconde étape il n’allait pouvoir améliorer ses résultats en raison d’un exécrable début de première manche, qui le voyait pointer 33ème ! Revenu 18ème de cette manche, il se classera septième de la seconde. Enfin dimanche après avoir signé un beau quatrième temps aux essais il fera sa meilleure journée de championnat avec une 9ème et une 4ème place ; dans cette dernière manche il signera une belle remontée de la dix neuvième place jusqu’à la quatrième, revenant sur les talons du trio de tête et ratant un podium de manche pour moins de deux secondes. Le voici revenu à la onzième place du championnat, alors qu’il reste cinq épreuves à disputer.

Pendant que Quentin était en Italie, nos pilotes MX2 étaient eux au Kenny Festival à Reygades, une épreuve devenue incontournable au fil des années avec ses 1200 pilotes sur place, lieu d’échanges et de rencontre avec partenaires et clients. Pour sa reprise après sa blessure en Lettonie, Pierre Goupillon s’est comme Lorenzo Locurcio bien battu dans la catégorie reine qui les voit prendre la 4ème et la 7ème place scratch au milieu des 450cc, se classant par la même occasion 1er et 2nd en 250cc. De bonne augure avant la finale du championnat de France qui se disputera ce weekend à Rauville la Place (Manche)

Quentin : « L’Europe 125 est une catégorie compétitive et compliqué, surtout pour une première année en sortant du 85cc, je savais que ce ne serait pas facile pour avoir suivi Brian (Moreau) et d’autres Français dans cette catégorie. En arrivant à Faenza j’appréhendais un peu après ma non qualification en Angleterre, et je claque la pôle position aux essais chronométrés ce qui m’a mis en confiance. La piste était différente à chaque fois, mais elle est restée au top et je finis cette tournée sur une bonne note en ratant de peu le podium. Dans cette dernière manche il fallait être très agressif en début de course pour doubler, et je me suis plutôt bien débrouillé. C’est ma meilleure journée de championnat, je me suis beaucoup remis en question et on a bien bossé avec le coach du Team Thierry (Van den Bosch) pour en arriver là. »

De bons débuts Européens pour Lorenzo Locurcio

Lorenzo Locurcio, notre Vénézuélien récemment arrivé au sein du team BUD Racing Kawasaki, a fait de bons débuts au niveau Européen en effectuant deux belles remontées pour se classer huitième de la première des trois épreuves Lettones, ou Pierre Goupillon a manqué de réussite.

Arrivé récemment en Europe Lorenzo doit chaque weekend s’adapter à une nouvelle piste et à de nouvelles conditions, et en partant à chaque fois hors du top trente des manches il ne s’est pas facilité la vie à Kegums ! N’ayant eu qu’une seule séance d’essais pour trouver ses marques, il ne décrochait que le trentième temps aux chronos, se retrouvant à l’extérieur de la grille, un sérieux handicap à Kegums ou la ligne de départ se termine par un virage à 180°. Pointé trente troisième en début de première manche il regagnera pas moins de vingt et une places pour franchir l’arrivée en douzième position, à moins de deux secondes du top dix avec des chronos similaires à ceux des leaders tout en évoluant dans le trafic. Sa seconde manche sera similaire, un début de course en trente et unième position et une remontée jusqu’à la douzième place pour se classer huitième de la journée.

Lorenzo Locurcio : « Ce fut dur. La piste était glissante et cela m’a pris beaucoup de temps pour m’y adapter ; la séance chronométrée a été difficile, si bien que je me suis retrouvé à l’extérieur de la grille et que j’ai pris deux mauvais départs. J’étais hors du top trente à chaque fois, et je suis revenu douzième et onzième. Je ne vais pas me plaindre, mais je sais que je peux faire beaucoup mieux et rouler plus vite, je suis prêt à le montrer. Ce sera super pour moi s’ils ne changent pas trop la piste d’ici mardi, je serais plus vite en action. »

Sixième de la qualification, son équipier Pierre Goupillon allait pointer très loin en début de première manche après avoir été percuté par un autre pilote peu après le départ. Signant des chronos similaires aux hommes de tête il verra sa remontée stoppée quand un autre pilote l’accrochera, brisant son disque de frein avant. Parti dans le top dix de la seconde manche il sera victime d’un accrochage dès le troisième tour, perdant beaucoup de terrain ; revenu quatorzième, il ne verra pas l’arrivée victime d’un petit problème technique.

Pierre Goupillon : « En première manche un autre pilote m’a coupé la trajectoire et j’ai chuté ; j’avais regagné du terrain quand un autre pilote m’a percuté, cassant mon disque de frein avant et m’obligeant à abandonner. Mon second départ fut bon, mais une fois encore un pilote m’a heurté dans le premier tour ; après avoir regagné du terrain j’ai été contraint à l’abandon. Un weekend frustrant, on va essayer de se venger mardi. »

Le championnat d’Europe 250 sera en effet de nouveau à Kegums, dès ce mardi.

Un doublé et un podium a domicile pour Bud Racing Kawasaki

Le Team Bud Racing Kawasaki était sur tous les fronts ce weekend pour l’ouverture du championnat de France Elite, le Bud Racing Training Camp de Magescq accueillant cette épreuve. Ce fut un succès, et nos pilotes n’ont pas été en reste puisque Pierre Goupillon s’est imposé en catégorie MX2, alors que ses équipiers Lorenzo Locurcio et Quentin Prugnières sont eux aussi montés sur le podium dans leur catégorie respective.

Pour la première fois de sa jeune histoire le Bud Training Camp accueillait une compétition officielle, et plus de 3500 spectateurs ont fait de cette épreuve un succès. Sur l’un de ses spots d’entrainement préféré Pierre Goupillon n’a pas fait de détails, s’imposant avec brio dans les deux manches alors que Lorenzo Locurcio montait lui sur la troisième marche du podium MX2.
Engagé dans le championnat d’Europe 250 qui reprend le weekend prochain en Lettonie, Pierre a confirmé ses bonnes dispositions dans le sable en dominant les deux manches qu’il a mené du premier au dernier tour, de bon augure avant les rounds sablonneux qui sont nombreux au calendrier ! Arrivé quelques jours plus tôt depuis son Venezuela natal, Lorenzo Locurcio est le nouveau pilote du team ; remplaçant Mitch Harrison, Lorenzo s’attaquera lui aussi au championnat d’Europe et sa première sortie a été on ne peut plus convaincante puisqu’il signe une cinquième et une troisième place l’amenant sur le podium du jour. On ne pouvait espérer meilleur début !

Chez les Juniors Quentin Prugnières a signé le meilleur temps dans son groupe qualificatif, faisant ensuite une très belle première manche; longtemps second en embuscade derrière le leader, il portera son attaque en fin de course pour filer vers une belle victoire. Sa seconde manche sera plus compliquée, une chute dès l’entame de course le repoussant hors du top 20 ; revenu cinquième, il monte sur la seconde marche du podium du jour.

Pierre Goupillon : « J’ai passé beaucoup, beaucoup de temps sur cette piste cet hiver et du coup j’ai bien progressé dans le sable. On a beaucoup travaillé depuis cet hiver avec notre entraineur Thierry Van den Bosch, et je suis confiant pour la suite de la saison. On a pu voir ce weekend que je maitrisais bien le pilotage dans le sable, même s’il y avait une petite pression pour cette première course depuis longtemps ; j’ai eu un bon feeling dès le premier essai, et je suis prêt pour la Lettonie. »

Lorenzo Locurcio : « Ce fut un weekend très positif, ou j’ai beaucoup appris en travaillant dur avec Thierry (Van Den Bosch). La moto marche bien, l’ambiance dans le team est bonne et je suis vraiment excité ! Cela a toujours dans un coin de ma tête de venir en Europe un jour et quand Stéphane (Dassé) m’a contacté j’ai sauté dans un avion. Depuis que je suis ici je n’ai roulé que dans le sable ; ce n’est jamais évident de débuter avec votre nouveau team sur une telle piste, et je suis ravi de commencer notre association avec un podium. »