Le triplé pour Xavier, Maxime et Bud Racing

Leaders des championnats Elite avant l’ultime round de Gaillac Toulza, Xavier Boog et Maxime Desprey ont offert à Kawasaki et au team Monster energy Bud Racing les trois titres en jeu ! Objectifs atteints pour l’équipe Française, qui remporte également le nouveau titre constructeur.

Leader du championnat MX1, Xavier Boog a fait l’une de ses meilleures courses de l’année malgré une épaule douloureuse suite à sa chute au GP de France une semaine plus tôt. L’Alsacien n’a jamais baissé les bras ce weekend, attaquant et doublant Valentin Teillet, son dernier rival pour le titre, dès la première manche. A nouveau vainqueur de la seconde course, Xavier abordait la Super Finale en position de force avec un avantage de 23 points sur Teillet ; auteur du holeshot et d’un troisième cavalier seul, l’Alsacien coiffe son troisième titre Elite MX1, tous acquis sur Kawasaki, et remporte également les ‘Internationaux de France’.

 

Son équipier Maxime Desprey a empoché le titre MX2 même s’il dut regagner le parc suite à un petit souci technique alors qu’il menait la première manche. Ne marquant pas de points dans cette course, il assurait son titre MX2 en survolant l’autre manche et abordait la super finale a égalité de points avec Teillet pour le classement aux Internationaux de France. Un départ dans le paquet au milieu des 450 n’allait pas simplifier sa tâche, et tant bien même il revenait en troisième position et 1er 250 mais Maxime voyait la seconde place aux Internationaux lui échapper pour deux petits points.

Aux prises depuis Matterley Basin avec un genou douloureux, Nicolas Dercourt a serré les dents tout au long du weekend, ne pouvant se battre à armes égales pour défendre sa seconde place au championnat MX2, il allait tout de même gagner sa place sur le podium du championnat MX2 en terminant troisième du championnat. Onzième et neuvième des manches, Nicolas va maintenant subir d’autres examens pour en savoir plus quand à la nature de sa blessure.

Xavier Boog : « Ce fut un super week-end, après une semaine assez délicate puisque je n’ai pas pu m’entrainer après ma chute à Villars. J’avais bien essayé de rouler vendredi mais mon épaule était douloureuse si bien que je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre. On a fait un bon straping et cela a été supportable ; j’ai gagné les trois manches, je ne pouvais pas vraiment espérer mieux ce weekend ! C’était important en première manche de doubler Teillet, pour lui montrer que je n’étais pas trop handicapé. Ce titre Elite était un de nos objectifs avec le team Bud Racing Kawasaki,  je suis heureux de partager ces titres avec eux et je les remercie de leur soutien. »

 Maxime Desprey : « Je suis bien sûr content de ce titre MX2, même s’il n’y avait pas trop de suspens compte tenu de l’avance que j’avais avant cette course. L’objectif était aussi de garder la première place aux Internationaux de France, mais le petit problème technique de la première manche m’a fait perdre toute chance de remporter aussi ce titre. Je suis bien sûr déçu, maiscontent d’obtenir mon premier titre majeur et je suis d’ores et déjà concentré sur le championnat d’Europe MX2 et dès cette semaine je serais avec Jacky en Belgique pour préparer la suite du championnat. »

Nicolas Dercourt : « J’ai beaucoup souffert de mon genou blessé ce weekend, et je suis arrivé ici sans avoir pu m’entrainer. On a travaillé avec mon kiné, mais la douleur était très forte et je suis malheureusement tomber en seconde manche alors que j’étais second derrière Maxime. Je sauve ma place sur le podium final, c’était mon objectif en venant ici et maintenant on va essayer de soigner ce genou. »

BUD RACING MONSTER KAWASAKI GP GRANDE BRETAGNE

Weekend décevant en Grande Bretagne

L’épreuve Britannique du championnat d’Europe 250 n’aura pas vraiment réussi aux pilotes du team Bud racingMonster Kawasaki, puisque Maxime Desprey et Nicolas Dercourt n’ont scoré que dans une seule des deux manches. Espérons que le prochain weekend sera plus fructueux, Maxime comme Nicolas étant engagés dans le Grand Prix de France MX2.

Superbe terrain naturel tracé dans un vallon verdoyant, Matterley Basin est l’un des tracés favori des pilotes tant bien même le nombre très élevé de courses (trois épreuves du championnat du Monde et trois du championnat d’Europe) allait faire évoluer en permanence le terrain.

Respectivement quatrième et treizième des qualifications, Maxime et Nicolas allaient pour la première fois de l’année disputer leurs deux courses le dimanche. Bien parti en première manche, Maxime n’allait pas tirer profit de ce bon départ puisque l’Américain Sanayei invité par l’organisateur le percutait violement dès le premier tour ; reparti vingt et unième, Maxime était seizième au tour suivant quand il s’accrochait avec un autre pilote et était contraint à l’abandon, moto endommagée. Ne restait que Nicolas en course ; très mal parti mais déjà dix septième au premier tour, Nico bouclait la manche en neuvième position. Suite à un incident de course pendant le MXGP, c’est en fin de journée et sous la bruine qu’allait se disputer la seconde manche ; auteur d’un bon départ Maxime allait revenir de la quatrième à la seconde place, alors que Nicolas victime d’une chute à cinq tours de l’arrivée perdait sa onzième place et terminait hors des points.

Victime d’une multiple fracture du pouce en Australie, Meghan Rutledge n’était pas au départ du Mondial féminin, alors que Xavier Boog disputait ce GP– et celui de France le weekend prochain – en accord avec Bud racing et l’usine Kawasakiau guidon de la Kawasaki KRT de Villopoto blessé.

Maxime Desprey : « Je suis forcément déçu de mon weekend, en ne terminant qu’une manche sur deux. Je suis bien sorti en première manche, mais un ‘wild card’ ne jouant pas le championnat m’a violement block passé dans les premiers tours ; je tombe, repars et remonte mais sur un saut un pilote s’est décalé et je lui ai sauté dessus. Je lâche la moto en l’air, c’était chaud mais par chance je ne me fais pas mal ; la moto ayant trop souffert, je n’ai pas pu repartir. Je suis bien parti en seconde manche, mais je suis sorti un peu large ; cinquième, je reviens second sur une piste humide, et limite la casse. C’est énervant de perdre des points bêtement, mais rien n’est perdu pour le championnat puisqu’il reste encore cinq courses au programme. Le weekend prochain retour en Mondial à l’occasion du GP de France, je m’en réjouis d’avance et une fois de plus je veux remercier mon team, les mécanos et Jacky qui sont tous à block derrière moi. »

 Nicolas Dercourt : « Après avoir quelque peu raté ma qualification suite à un petit problème technique, je me suis retrouvé mal placé sur la grille. Mal parti en première manche je reviens néanmoins neuvième ; la seconde manche a été repoussée en fin de journée, cette fois je pars mieux et tiens longtemps la onzième place avant de chuter à quelques tours de l’arrivée. Ayant très mal au genou j’ai mis du temps à repartir, et ne termine pas dans les points ; cette semaine ce sera repos pour récupérer et arriver au GP de France MX2 dans de bonnes dispositions. »

Maxime Desprey intouchable en MX2,Xavier Boog leader en MX1

C’est une Bretagne ensoleillée qui accueillait ce dimanche de Pâques la quatrième épreuve Elite, sur un circuit de Romagne bien connu des pilotes. Dominateur une fois de plus de la catégorie MX2 Maxime Desprey a fait un pas de plus vers le titre 2015, son dauphin Nicolas Dercourt marquant un peu le pas tandis que Xavier Boog second de la journée MX1 conserve la tête du championnat.

Deux semaines après Gueugnon, Romagne a définitivement redonné le sourire aux pilotes et accompagnateurs ; la météo fut fraiche mais clémente, la piste superbe, et le public nombreux pour ce « classico » de l’Elite qui chaque année fait étape ici.

St Jean d’Angely, Gueugnon et maintenant Romagne, Maxime Desprey reste invaincu dans la catégorie MX2 ! Une nouvelle fois vainqueur des deux manches ou il prit le commandement dès le premier virage, Maxime a évolué deux tons au dessus de ses adversaires avant de se classer une fois encore premier pilote MX2 (troisième de la manche) en super finale. Des résultats qui lui permettent de quitter la Bretagne avec 52 points d’avance sur son dauphin, et d’aborder le championnat d’Europe MX2 en toute confiance ; Arco di Trento (Italie) dans deux semaines et Valkenswaard (Pays Bas) dans trois semaines vont accueillir la centaine de pilotes inscrits dans cette série, dont Maxime sera l’un des grands favoris.

Jusque là dauphin attitré de Maxime, Nicolas Dercourt a marqué le pas en Bretagne, tant bien même le tracé lui plaisait. Troisième temps aux essais chronométrés, Nicolas n’a pas vraiment réussi ses départs et a éprouvé quelques difficultés à doubler sur ce tracé ; bon troisième de la première manche, il paye très cher un accrochage en seconde manche qui le fera plonger à la vingt et unième place. Revenu quatorzième au prix d’un bel effort, il paiera la note en super finale puisque revenu septième il perdra trois places durant les dix dernières minutes.

Comme Nicolas, Xavier Boog a lui aussi connu quelques soucis pour doubler ; coincé en première manche en troisième position derrière Aubin, Xavier s’énervera et finira par partir à la faute, se retrouvant quatrième. Son succès en seconde manche lui permettait d’aborder la super finale confiant, mais alors qu’il se positionnait rapidement en seconde position derrière Teillet plusieurs erreurs lui firent perdre le contact avec son principal rival au championnat ; second de la super finale et de la journée Xavier reste leader du championnat, mais son avance n’est plus que de cinq points alors qu’il reste deux épreuves à disputer.

Xavier Boog : « Je repars de Romagné toujours détenteur de la plaque rouge de leader du championnat, mais je ne suis pas vraiment satisfait de mon weekend ! Les conditions étaient super, la piste bien préparée, mais j’ai commis trop d’erreurs de pilotage pour arriver à m’imposer. En première manche je n’ai pas réussi à trouver l’ouverture pour doubler et accéder à la seconde place, je me suis énervé et c’est moi qui suis parti à la faute. En seconde manche j’étais second, finalement c’est Valentin (Teillet) qui est cette fois parti à la faute si bien que je gagne. En super finale mon départ n’a pas été mauvais, comme dans les autres manches, mais pas vraiment bon ; je suis rapidement passé second, mais à deux reprises je suis allé à la faute si bien que je ne termine que second. Ce n’est pas ce que j’attendais en arrivant ici… »

Maxime Desprey : « Encore un super weekend pour moi, avec notamment deux holeshot dans les manches MX2 qui m’ont permis de faire très vite le trou avec mes adversaires. Je me sentais bien donc j’ai attaqué assez fort, je me suis assez vite retrouvé avec une vingtaine de secondes d’avance si bien que j’ai un peu relâché sur la fin. En super finale je suis bien sorti de la grille, ca s’est un peu bousculé au premier virage si bien que je pointe huitième au premier passage avant de revenir troisième. La piste était superbe, rapide avec des parties techniques, des trous et des ornières, une vraie piste de cross ! Maintenant on va monter une semaine en Belgique avec le team, pour s’entrainer dans le sable en vue de la seconde épreuve de l’Europe. »

Nicolas Dercourt : « Ce fut moins bien que les précédentes épreuves de l’Elite, je n’ai pas très bien roulé ce weekend même si le terrain était très bien. Mes départs n’ont pas été trop bons ce weekend mis à part en super finale, ensuite je n’ai pas très bien roulé et en seconde manche une chute n’a rien arrangé au bilan ! Je ne suis pas tombé fort mais la moto a calé et j’ai galéré à remonter…. En super finale je me suis bien bagarré pour remonter septième, mais j’ai eu un peu de mal en fin de course et je perds trois places. On va continuer à travailler, pour revenir plus fort à la prochaine épreuve. »

CARTON PLEIN POUR BUD RACING A GUEUGNON

près l’annulation de l’épreuve de Sommières le weekend passé, pour raisons météo, le championnat Elite reprenait ce weekend sur le superbe circuit de Gueugnon. Pour la première fois de l’année c’est sous une météo correcte que s’est disputée l’épreuve, qui a été marqué par les doubles succès de Xavier Boog et Maxime Desprey, qui restent tous deux en tête de leur championnat respectif au guidon de leurs Bud Kawasaki Monster. Et pour ne pas être en reste, Nicolas Dercourt est le dauphin de Maxime en MX2 !

Pilotes, mécaniciens, photographes, tout le monde a apprécié ce weekend sans bottes, cirés et parapluies ! Avec un arrosage naturel samedi la piste était parfaite, avec une fine couche de sable recouvrant un sol dur et très glissant en certains endroits.

Aux essais chronométrés du matin le ton était donné, avec les pôles de Maxime et Nicolas dans leur groupe MX2 respectif, tandis que Xavier dominait l’unique groupe MX1. Aux départs de chacune des deux manches MX2, les pilotes Bud signaient la meilleure envolée avec un holeshot de Maxime en première manche et de Nicolas en seconde ! Dans les deux manches le scénario allait être identique, Maxime prenant le commandement des opérations pour s’imposer devant son équipier sur une piste qu’il connaît parfaitement puisque sociétaire du club.

Après un holeshot puis une seconde place au départ des manches MX1, Xavier Boog allait très vite se porter en tête des manches qu’il allait finalement remporter, malgré les attaques de Valentin Teillet qui était son dauphin à deux reprises.

Au départ de la super finale les 450 s’imposaient dans la grande courbe en montée, et Xavier se positionnait une fois encore aux avant postes, sans pouvoir toutefois dans cette manche contester la victoire à Teillet ; deux fois vainqueur et une fois second, il s’impose au classement du jour, en MX1 comme aux Internationaux de France. Du côté des MX2, Maxime déchainé allait remonter en troisième position, avant de commettre une petite faute au septième tour ; reparti sixième, il animait la fin de course en se battant jusqu’au bout pour la troisième place qui lui échappera pour une demie seconde ! Il s’imposer aisément au classement MX2, devançant Nicolas qui termine cette super finale en septième position (second pilote MX2) et assure ainsi sa seconde place au classement de la journée et au championnat.

Le championnat se poursuivra le 5 Avril prochain à Romagné en Bretagne.

Xavier Boog : « Le point positif du weekend c’est que j’augmente mon avance au championnat, mais je ne suis pas très satisfait de la façon dont j’ai roulé ce weekend à Gueugnon. La piste était super belle, bien préparée, c’est une belle piste de cross ; il n’est jamais évident de bien rouler ici car l’adhérence est particulière, mais j’ai pris du plaisir à rouler même si j’avais un peu les bras durs. Mes bons départs m’ont facilité la vie, avec un holeshot et deux autres départs dans le top trois, mais il va falloir que je me réveille si je veux garder la plaque rouge jusqu’à la fin du championnat; on a le prochain weekend de libre, et on va essayer de bien travailler pendant les deux semaines à venir avant d’aller à Romagné pour la quatrième épreuve du championnat. »

Maxime Desprey : « Ce fut une bonne journée, avec de bons départs et deux victoires dans les manches MX2. J’ai pris du plaisir sur ce circuit que je connais bien, le public était à bloc derrière moi en super finale notamment ou je rate de peu le podium. Les résultats sont excellents depuis le début de saison, on travaille bien avec Jacky qui est toujours à l’entrainement avec nous et nous donne de bons conseils. Il nous reste une épreuve de l’Elite dans deux semaines pour bien préparer l’ouverture du championnat d’Europe MX2, qui reste un de mes gros objectifs de l’année. »

Nicolas Dercourt : « J’ai bien aimé la piste de Gueugnon, elle était légèrement humide mais très intéressante. Je signe le meilleur temps de mon groupe aux essais, et en première manche après un bon départ je termine second derrière Maxime. Holeshot en seconde manche, mais Maxime va me doubler et cette fois encore je prends la seconde place. En super finale je pars dans les dix, et je reviens septième et second pilote MX2, toujours derrière mon équipier ! On va encore s’entrainer ensemble, aux côtés de Jacky Vimond, pour préparer l’épreuve de Romagné qui se disputera dans deux semaines. »

DOMINATION DES PILOTES BUD Racing EN ELITE A ST JEAN

Victoires et podiums en France et au Qatar

Le team Monster Bud Racing Kawasaki était sur tous les fronts ce weekend, avec l’ouverture des championnats de France (Elite et Cadets) à Saint Jean d’Angely et le premier Grand Prix Féminin au Qatar. Les victoires de Xavier Boog et Maxime Desprey, les podiums de Nicolas Dercourt et Meghan Rutledge ainsi que la brillante prestation de Brian Moreau Strubhart ont jeté les bases d’une très belle saison.

Organisée très tôt dans la saison, l’ouverture des championnats de France a malheureusement été perturbée par la pluie, une fois encore ; c’est donc dans des conditions difficiles qu’ont évolué les pilotes samedi et surtout dimanche.

De retour en Elite après quelques années d’absence, Xavier Boog a été au rendez vous même si la première manche ne s’est pas déroulée comme il l’entendait. Bras tétanisés alors qu’il caracolait en tête, Xavier terminait cette manche en seconde position et avait des envies de vengeance pour les deux autres courses du jour ; vainqueur de la seconde manche MX1, il survolait la super finale en s’imposant avec 40 secondes d’avance. Il s’impose au général, et portera la plaque rouge dans deux semaines à Sommières.

Son suivant immédiat aux Internationaux de France n’est autre que son équipier Maxime Desprey, intraitable en MX2. Vainqueur de ses deux manches et meilleur pilote MX2 en super finale avec une troisième place acquise sans ses lunettes qu’il fut obliger de jeter en cours de manche, Maxime a lui aussi frappé fort pour son retour en Elite ! Son dauphin du jour n’est autre que Nicolas Dercourt, qui après Valence a confirmé ses bonnes dispositions dans la boue ; venant disputer la victoire a Maxime en première manche mais finalement second, il obtiendra le même résultat dans la seconde manche avant d’être un peu plus en difficulté en super finale face aux 450. Revenu de la 20ème à la 5ème place, il occupe donc la seconde place du championnat.

Dans la catégorie espoirs disputée samedi, Brian Moreau Strubhart aurait du signer une journée parfaite. Vainqueur de sa qualification puis de la première manche, Brian était largement en tête de la seconde quand il a été disqualifié par les officiels pour être parti avec sa seconde moto. Difficile de comprendre pourquoi on l’a autorisé à prendre le départ, pour le laisser prendre des risques inutiles pendant une quinzaine de minutes.

Au Qatar s’ouvrait le mondial féminin, avec l’Australienne Meghan Rutledge qui défend toujours les couleurs Bud Monster ; quatrième des essais chronos qu’elle abordait malade, Meghan a limité les dégâts dans cette course disputée de nuit en prenant la troisième place de l’épreuve. Troisième et quatrième des manches, elle sera ce weekend en Thaïlande pour la seconde des six épreuves du championnat. Crédit Photos: FFM

Xavier Boog: « Ce fut une journée très humide, qui se termine bien pour moi. Second temps aux essais chronos, sans être vraiment à l’aise sur la piste ; je suis longtemps devant en première manche, avant d’attraper mal aux bras et de moins bien rouler si bien que je me fais doubler ! En seconde manche nouveau départ en tête, cette fois je reste devant jusqu’à l’arrivée et en super finale je m’impose à nouveau. Je suis parti second et j’ai pris la tête rapidement pour m’imposer avec 40 secondes d’avance. La journée s’est mieux terminée qu’elle n’avait commencé, maintenant un petit break d’une semaine avant d’enchainer sur deux épreuves Elite à Sommières puis Gueugnon. »

Maxime Desprey : « Je suis content de mon weekend, et on va travailler encore plus fort avec Jacky et le team d’ici la prochaine épreuve ! Ce week end a été compliqué avec des conditions de course difficiles, ou il fallait gérer la piste, les retardataires et les lunettes ! Je gagne les deux manches MX2, et je termine troisième et premier pilote MX2 en Super Finale ce qui me porte en tête du championnat MX2. Le championnat ne pouvait mieux commencer, et j’en profite pour remercier le team Bud et les mécanos qui nous fournissent du super matériel. »

Nicolas Dercourt : « La journée avait moyennement débuté car j’étais un peu tendu pour cette première course, je signe le troisième temps chrono en MX2. Je termine à chaque fois derrière Maxime dans les manches MX2, je l’avais doublé dans la première manche mais il a fini par reprendre l’avantage. La pluie et le vent ont un peu plus compliqué la super finale, je ne pointe que vingtième au milieu des 450 en début de course pour remonter finalement à la cinquième place scratch. Au bilan de la journée je suis second du classement MX2, un grand merci à mon mécano, mon entourage et le team Bud pour leur aide. »

Brian Moreau Strubhart : « Cela aurait pu être un très bon weekend, mais je repars déçu. Après avoir gagné ma manche qualificative je suis parti dans le top cinq de la première manche, deux tours plus tard je passe en tête et je gagne avec vingt secondes d’avance. Pendant le tour de chauffe de la seconde manche j’ai claqué la bougie, je suis donc parti avec ma seconde moto mais alors que j’étais en tête avec plus de vingt secondes d’avance les officiels m’ont arrêté au drapeau noir à trois tours de l’arrivée. Mes efforts n’ont pas été récompensés, vivement la prochaine épreuve. »

Meghan Rutledge : « Cela ne s’est pas passé aussi bien que l’an passé, on a encore quelques petits problèmes à régler mais je suis contente de ce podium. Je ne suis pas moi même à 100%, j’ai fait de mon mieux pour marquer de gros points. Je suis arrivé ici en étant malade, cela fait une semaine et demi que je n’ai pas pu m’entrainer physiquement ou à moto donc ce podium fait du bien. L’objectif sera d’en obtenir un autre la semaine prochaine en Thaïlande, ensuite on aura quelques semaines pour se préparer au 3ème GP. »