Difficile étape Finlandaise pour les jeunes pilotes Bud

Sulivan Jaulin et Brian Moreau Strubhart, les deux jeunes espoirs Bud Racing Kawasaki Monster Energy engagés en Finlande dans le championnat d’Europe de Motocross, n’ont pas eu trop de réussite ce weekend.

Sulivan abordait cette avant dernière épreuve du championnat 250 à la seconde place du championnat, mais une chute au départ de la première manche samedi lui fera perdre beaucoup de temps. Revenu toutefois dans les points sur le difficile circuit sablonneux d’Hyvinkää, Sulivan marqué par les efforts déployés ne parviendra à inverser la tendance dimanche lors de la seconde manche. Dix neuvième et quinzième des manches, Sulivan se retrouve sixième au championnat avant la finale qui se disputera début aout dans les profonds sables de Lommel ; avec 48 points de retard sur le leader, il aura pour objectif d’essayer de monter sur le podium final, ses trois victoires de manche lors des dix manches disputées en faisant le plus performant de tous.

Hyvinkää accueillait également les Championnats d’Europe 65cc et 85cc, auquel pouvaient participer les dix meilleurs pilotes de chacune des quatre poules qualificatives disputées plus tôt dans la saison. Pour Brian Moreau Strubhart monté cet hiver en 85cc à l’âge de douze ans, ce qui en faisait l’un des pilotes les plus jeunes en piste dans cette catégorie, l’expérience Finlandaise fut expérience inédite ; auteur d’un excellent septième temps aux essais chronométrés, face aux pilotes Nordiques plus habitués que lui à évoluer dans le sable, Brian allait malheureusement être impliqué dans une chute au départ de la première manche ! Reparti attardé, il se faisait percuter par un autre pilote peu après et perdait trop de temps pour signer un bon résultat ; la journée de dimanche ne lui fut pas plus favorable, deux accrochages avec d’autres pilotes l’empêchant de postuler au moindre point.

Le team Bud racing épaulait également dans la catégorie 65 le jeune espagnol David Martinez Braceras, qui prend la septième place de l’épreuve en se classant huitième des deux manches ; il est le seul pilote latin à se classer dans les dix premiers, au milieu des Russes, Norvégiens, Danois, Néerlandais ou Lettons qui se sentaient comme chez eux sur cette piste sablonneuse.

 

Sulivan Jaulin: « Je ne vais pas vraiment garder de bons souvenirs de la Finlande, même si samedi cela s’est bien passé jusqu’au premier virage de la première manche. Je voulais le holeshot et j’ai perdu l’avant dans le premier virage, mettant beaucoup de temps à repartir car le moteur avait calé. J’ai tout donné pour revenir dans les points, je termine dix neuvième. Dimanche matin j’avais de bonnes sensations sur la piste, mais mon départ fut encore moyen ; j’ai forcé pour revenir dans le top dix, mais j’avais dépensé tellement d’énergie la veille que dans les cinq dernières minutes j’ai perdu quelques places. C’est rageant parce que maintenant cela va être très difficile de monter sur le podium final, mais je vais continuer à rouler dans le sable pour être plus fort à Lommel, une piste qui je le sais sera encore plus exigeante que celle ci. »

 

 Brian Moreau Strubhart: « Ce fut un weekend difficile pour moi, et les résultats ne sont pas ceux que j’espérais. J’ai signé le septième temps aux chronos, ce qui n’était pas trop mal, mais au départ de la première manche il y a eu une chute devant moi et je n’ai pu éviter les motos au sol. Je suis reparti, mais peu après un pilote a percuté ma roue avant, me faisant chuter ; la moto était dans les barrières, j’ai perdu plus d’un tour à reprendre la piste. En seconde manche je me suis accroché deux fois avec d’autres pilotes, et j’ai eu du mal avec la piste ; je ne suis pas habitué à ce genre de circuit, mais cela reste une bonne expérience car j’ai beaucoup appris ce weekend. »

Bud Racing Kawasaki gagne en Grande Bretagne et en Slovénie

Le Team Bud Racing Kawasaki Monster était engagé sur plusieurs fronts ce weekend, et il a remporté plusieurs succès. Sullivan Jaulin et Jorge Zaragoza étaient en Angleterre EMX250, Brian Moreau Strubhart 85cc en Slovénie, et Valentin Teillet aux USA. Sullivan et Brian ont tous deux gagné des courses, alors que Jorge s’est lui offert un podium.

 

A Matterley Basin (Grande Bretagne) pour la troisième épreuve du Championnat d’Europe MX2, Sullivan s’est imposé avec plus de dix secondes d’avance dimanche matin dans la seconde manche, prenant sa revanche sur un samedi malchanceux. Bien revenu en troisième position samedi après un départ moyen, Sullivan allait perdre le bénéfice de sa course après qu’un choc ait endommagé son échappement ; rétrogradant en neuvième position, il allait être pénalisé d’une minute à l’arrivée pour moto trop bruyante, se retrouvant relégué en vingtième position. Dimanche sa course fut on ne peut plus limpide ; en tête dès le premier virage, il contrôlera Bogers pendant les premiers tours puis creusera l’écart. Bien qu’ayant raté la première épreuve du championnat, il est huitième au provisoire.

Son jeune équipier Espagnol Jorge Zaragoza a fait de son côté deux courses solides pour accrocher la seconde place de l’épreuve, et revenir de ce fait en seconde position au championnat. Auteur de départs moyens Jorge reviendra à chaque fois sur la tête de course, passant en première manche de la neuvième à la troisième place avant de se classer cinquième dimanche. Il s’offre un second podium en l’espace de trois épreuves, et se retrouve à 21 points du leader alors qu’il reste encore quatre courses au calendrier.

En Slovénie Brian Moreau Strubhart a fait une impressionnante performance dans le championnat d’Europe 85 ; vainqueur samedi de la manque qualificative malgré une chute au départ, le jeune espoir gagnera dimanche les deux manches, réussissant le weekend parfait qu’il attendait.

Loin du continent Européen, Valentin Teillet était lui à Glen Helen pour la première épreuve du championnat US de motocross. Auteur d’une excellente première manche puisqu’après être parti en troisième position il fera la majorité de sa course dans le ‘top ten’ pour se classer douzième, Valentin prendra la seizième place de la seconde manche en partant cette fois bien plus loin. Le weekend prochain Valentin s’alignera en catégorie MXGP au Grand Prix de France à St Jean d’Angely, aux côtés de Meghan Rutledge qui disputera elle la quatrième épreuve du Mondial féminin.

Sulivan Jaulin: « Ce matin (dimanche) j’étais très motivé pour la seconde manche, et j’ai signé un nouveau holeshot. Je savais que le pilote Néerlandais qui était derrière moi allait forcer pendant les premiers tours, mais je l’ai contrôlé avant de creuser l’écart avec mes rivaux pour gagner cette manche. C’était ce qu’il fallait faire, puisque samedi je n’ai pu marquer qu’un point ; mon départ avait été moyen, mais alors que j’étais troisième j’ai eu ce problème avec le silencieux qui a fini par se détacher. La pénalité qui m’a été infligée après la course m’a fait perdre le bénéfice de mes efforts, mais dans un sport mécanique il faut accepter ce genre d’aléas. »

Jorge Zaragoza: « Ce fut un bon weekend pour moi, et avec cette seconde place au général me voici à nouveau second au championnat. Samedi la piste était délicate suite aux pluies, mais j’ai réussi à revenir de la neuvième à la troisième place. Aujourd’hui dimanche les conditions étaient différentes avec le vent et le soleil ; mon départ a été meilleur que la veille, et je termine cinquième. »

Une victoire en Championnat d’Europe 250 Et un podium en Championnat de France Elite pour Bud Racing

Le Team Bud Racing Kawasaki Monster Energy a connu un weekend victorieux en Bulgarie, ou Jorge Zaragoza la nouvelle recrue du team a célébré sa première victoire en Championnat d’Europe. Au même moment Valentin Teillet s’est assurée en France une quatrième position en Elite MX1, alors que Benoit Paturel blessé monte finalement sur le podium MX2.

Le jeune espoir Espagnol, associé cette année à Bud racing Kawasaki, avait connu une première manche difficile samedi après midi sur le circuit très abrupt de Sevlievo ; pointé en dehors du top vingt en début de course, Jorge est rapidement revenu dans le top 3 et a poursuivi son effort jusqu’au bout, se classant finalement sixième après une petite chute lors d’une manche disputée sur une piste encore boueuse après les pluies de la semaine. La piste avait bien séché dimanche pour la seconde manche, et après un bon départ Jorge prit momentanément la tête de la course, avant de perdre une place pour se classer second. Désigné vainqueur de l’épreuve, il sera à n’en pas douter fortement encouragé par ses compatriotes puisque la seconde manche se disputera à Talavera de la Reina (Espagne) le 11 Mai prochain.

Le lundi de Pâques, Thomer la Sogne en Normandie accueillait la dernière épreuve du championnat de France Elite. En course pour le titre MX2, Benoit Paturel était hélas forfait après s’être blessé à l’entrainement dans la semaine ; malgré son absence il termine troisième du championnat, grâce à ses bons résultats dans les précédentes épreuves. Ayant manqué une épreuve pour cause de blessure, Valentin Teillet n’avait plus d’espoir de titre MX1 mais il avait à cœur de terminer le championnat sur une bonne note. Leader de la première manche, il allait être victime d’un petit problème technique l’obligeant à rentrer au parc ; second de la seconde manche malgré une chute, Valentin allait se ressentir des séquelles de cette chute en super finale, ou il prenait la troisième place et assurait sa quatrième place au championnat MX1. Valentin disputera le weekend prochain une épreuve Internationale, un bon entrainement avant le GP d’Espagne qu’il disputera en 450 avant de s’envoler pour les Etats Unis et l’ouverture du championnat US de Motocross à Glen Helen.

Jorge Zaragoza: « Ce fut un très bon weekend pour moi. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre en venant ici, puisque je n’avais disputé que quelques courses en Espagne avec la Kawasaki. Samedi la piste était vraiment difficile et j’ai raté mon départ, revenir sixième était un bon résultat. Dimanche les conditions étaient différentes, j’ai adoré le tracé tel qu’il était préparé ; j’ai pris un bon départ, poussé vraiment fort pour terminer second. Je suis vraiment content de ce résultat, pour moi mais aussi pour mes partenaires et Bud Racing Kawasaki. »

Valentin Teillet: « Je ne me suis jamais senti en confiance sur ce circuit que j’ai trouvé dangereux, dommage qu’en première manche je sois contraint à m’arrêter sur problème mécanique. La seconde manche s’est bien passée puisque je suis revenu de la douzième à la seconde place, mais je me suis fait mal aux côtes en chutant pendant la manche. J’ai un peu souffert en super finale ou j’accroche la troisième place, c’était important de finir sur un bon résultat et d’assurer ainsi la quatrième place au championnat. Une fois de plus la moto était parfaite, maintenant je vais profiter d’un MX international pour bien préparer le GP d’Espagne, qui sera mon premier en MXGP. »

Jacky Vimond: « Jorge a vraiment fait du bon boulot ce weekend, à chaque fois il a bien géré ses courses même s’il a été victime d’une petite chute en première manche. Avec sa seconde place dans l’autre manche il s’assure la victoire, une belle récompense pour le team qui était dépité après que Benoit se soit déboité l’épaule à l’entrainement. On est heureux de travailler avec Jorge depuis cet hiver, il a vraiment un beau style et son pilotage est très fluide. »

D’LICE / BUD RACING UN PARTENARIAT GAGNANT

Partenariat D'LICE - BUD RACINGD’LICE entre plein pot dans le motocross ! D’LICE et le Team Bud Racing sont heureux d’annoncer leur partenariat pour 1 an.  Bud Racing est l’une des principales entités du motocross en Europe. Ce partenariat, étonnant au premier abord, devient tout à fait naturel en connaissant mieux l’histoire de ces deux entreprises animées par des passionnés. Norbert Neuvy fondateur de D’LICE et Stéphane Dassé team manager de Bud Racing présentent en détails les motivations de ce mariage plein d’énergie. Une belle histoire du sud ouest !

COMMENT EST NÉE L’IDÉE DE CE PARTENARIAT ?

Norbert Neuvy : C’est avant tout l’histoire d’un coup de cœur. C’est toujours ainsi que j’avance dans la vie. Ce sont les rencontres qui m’ont toujours permises de grandir, de créer, de réussir. D’LICE est né comme cela. Avec Bud Racing c’est la même recette. Alors c’est vrai je suis à la base un amoureux des sports mécaniques. Je pratique un peu la moto. Et lorsque nous nous sommes rencontré avec Bud Racing, le courant est passé tout de suite. J’avoue que je n’avais pas conscience de leur niveau d’excellence. C’est une vraie écurie de champions. Stéphane vous en parlera mieux que moi Stéphane Dassé : Très exactement c’est Fabrice Dufresne en charge des partenariats pour l’équipe et pratiquant la veille marketing qui m’a soumis l’idée d’explorer un secteur en plein essor. Le team Bud Racing Kawasaki occupe le devant de la scène internationale internationale depuis 2007. En 2014, nous sommes sur tous les fronts et représentons Kawasaki dans toutes les cylindrées. Tout d’abord auprès des jeunes ( avec le vice champion d’Europe en titre Brian MOREAU / cat 85cc ) + Benoît PATUREL et Jorge ZARAGOZA ( en championnat d’Europe 250 ). Par ailleurs et toujours sur la scène internationale, Valentin TEILLET a participé au championnat US de supercross et sera engagé sur les principaux GP Européens. Enfin l’Australienne Meghan RUTLEDGE est actuellement leader du championnat du Monde Féminin. Ces cinq pilotes participent également aux championnats nationaux respectifs de leur pays. Avec D’LICE, c’est du jamais vu. C’est la première fois qu’un sponsor se lance aussi vite dans notre projet. C’est une très belle marque de confiance et nous y sommes très sensibles !

QUELLES SONT LES VALEURS PARTAGÉES PAR D’LICE ET BUD RACING ?

NN : Le point fondamental est la bonne humeur. J’aime construire dans un esprit décontracté et pro. Je conçois l’aventure D’LICE comme une grande famille qui grandit toujours plus. On partage cette valeur familiale avec le BUD Racing. Après, dans chaque défi entrepreneurial, il faut une dose de passion et de dépassement de soi. Nous sommes aussi dans un environnement très compétitif. Il faut tout les jours chercher à améliorer notre produit, à mieux répondre aux attentes de nos clients. Nos concurrents sont toujours plus nombreux et nous devons maintenir notre position de référence en France. Dernière chose, j’ai toujours considéré la moto comme un synonyme de liberté, je trouve que ce partenariat exprime bien notre slogan « le goût de la liberté » ! SD : L’excellence Française caractérise D’LICE comme BUD RACING. Chacun est leader dans son domaine et c’est ce qui nous rapproche. Je me retrouve dans le parcours du “self made man” de Norbert… De plus, nous pratiquons moto tous les deux ! En terme de valeurs : l’esprit d’entreprendre, le dépassement de soi ou encore l’esprit de compétition sont des valeurs communes aux deux entreprises qui ont toutes deux de l’ambition et des défis à relever… En témoignent nos volontés de conquêtes européennes !

COMMENT S’EXPRIMERA CE PARTENARIAT ?

NN : Concrètement cela sera d’une part un échange de visibilité et d’autre part une grande proximité. D’LICE sera présents sur les motos, les tenues des pilotes, le camion. Cela va nous permettre de nous faire connaître des passionnés de motos en France et à l’international. Le Team a une réputation mondiale ! Nous vous relayerons toute l’actu sur nos réseaux sociaux. Nous souhaitons aussi être plus près des champions, nous participerons donc avec nos partenaires pro, nos fournisseurs, nos clients à différentes étapes clés du championnat, comme le GP de France à Saint Jean d’Angély en juin. Une chose importante au moment de nous décider était de s’installer dans le temps. C’est une première année mais certainement pas la dernière. SD : Tous nos partenariats s’inscrivent sur la durée. Nombreuses sont les marques qui étaient des nôtres en 2007 et qui le sont toujours. Nous n’oublions pas que même avec ce statut de team officiel Kawasaki, nous sommes aussi une équipe familiale et à taille humaine. Cette proximité avec D’LICE ( y compris géographique ) nous allons la faire fructifier d’une part en contribuant au développement de la notoriété D’LICE via la visibilité offerte sur nos nombreux supports de communication, d’autre part nous disposons d’outils marketing afin de “stimuler” clients et collaborateurs comme avec nos “Packs VIP GP” pouvant être offerts via un jeu concours relayé par Facebook, enfin du sampling ou flyering peut être envisagé sur certaines épreuves sous notre auvent, nous disposons aussi de prestations en marketing direct. Nous avons aussi de beaux et nouveaux projets pour D’LICE, qui pourraient voir le jour dans les mois qui viennent !

Encore une Victoire de manche en mondial pour Meghan Rutledge

Meghan Rutledge, notre pilote Kawasaki Bud Racing Monster Energy en championnat du Monde Féminin, a remporté une troisième manche de rang en Italie, avant de laisser échapper un autre succès en chutant en seconde manche.

Dans la foulée de son double succès au Qatar un mois plus tôt, la jeune Australienne s’est nettement imposée samedi dans la première manche du GP du Trentino, courue à Arco di Trento près du lac de Garde. Avec un taux de réussite de 100% depuis le début de saison, elle abordait la seconde manche dimanche confiante.

Une nouvelle fois auteur du meilleur départ sur sa 250 Kawasaki Bud, Meghan résistait parfaitement aux attaques de Fontanesi, la championne du Monde en titre jusqu’à ce qu’elle soit subitement obligée de changer de trajectoire après qu’un commissaire soit intervenu pour protéger une pilote qui venait de chuter. Tombant elle même assez fortement sur la tête et perdant beaucoup de temps à repartir et reprendre ses esprits, Meghan ne parviendra pas à accrocher de points dans cette manche et perd la plaque rouge de leader du Mondial pour cinq petits points. Pas de quoi perturber l’Australienne qui a remporté trois manches sur quatre, et qui reviendra en Europe dans trois semaines pour le GP des Pays Bas.

En France la nouvelle recrue du team, Brian Moreau Strubhart, seulement 12ans, disputait une épreuve du championnat de France 85c qu’il a terminé sur le podium, en troisième position. Cinquième de la première manche ou il devait chuter, Brian signera le holeshot en seconde manche et se bagarrera pour la victoire avec le leader du championnat Fonvieille, perdant le contact en fin de course avec le retour sur les attardés. Cinquième et second, le voici troisième du championnat.

 Meghan Rutledge: « Mon weekend en Italie a super bien démarré, avec une première course menée de bout en bout. Dimanche fut différent ; j’ai signé un nouveau holeshot et je menais la course devant Fontanesi jusqu’à ce qu’un commissaire m’oblige à changer de trajectoire. Je suis tombé sur la tête, me faisant mal à la jambe droite et à mon bras, mais j’ai quand même tenu à terminer la course. Je suis malgré tout satisfaite de voir qu’après une mauvaise course je ne suis qu’à cinq points du leadership du championnat, et je suis plus déterminée que jamais à reprendre cette plaque rouge de leader. »