Le Team Bud Racing est fier de présenter son équipe pour 2021

Une équipe jeune mais solide, le Team Bud Racing Kawasaki 2021 sera composé de plusieurs Champions 2020 dans leurs catégories respectives.

La moyenne d’âge des pilotes pour 2021 sera très jeune mais les ambitions de chacun sont clairement affichées. Tous les pilotes ayant signé un contrat de plusieurs années afin de préparer l’avenir avec Kawasaki.

Le Norvégien Haakon Fredriksen, qui vient de fêter ses 18 ans, Champion de Norvège 2020 et 3eme de l’EMX250 s’affiche comme le leader du Team et sera à nouveau engagé en EMX250 sur la toute nouvelle et performante 250 KXF 2021.

Champion de France Junior 125cc en 2020 et Espoirs 85cc en 2019, Quentin Prugnières (15 ans) poursuit son ascension avec le Team et participera à l’intégralité du Championnat d’Europe EMX250 pour sa première année dans la catégorie.

Amandine Vertsappen, Championne de France Féminine en titre continue avec le Team Bud Racing pour 2021 et défendra à nouveau les couleurs Kawasaki en Championnat de France mais également sur l’intégralité du Championnat du Monde Féminin WMX.

2021 marque aussi la création du « Bud Racing Junior Team » et ce sont les deux jumeaux venus de Belgique Sacha et Lucas Coenen (pas encore 14 ans !) qui rejoignent le Team pour plusieurs saisons, ils participeront au Championnat d’Europe 125 EMX125. Sacha a totalement dominé le Championnat de France Espoirs 85cc et remporté le titre cette année.

Le Team ne participera pas uniquement aux Championnats Européens mais également aux Championnats de France de Motocross et de Supercross avec chacun des pilotes dans leurs catégories respectives, ainsi qu’aux courses de Sable dès que le Championnat pourra reprendre cet hiver. Enfin le Team prévoit également de rejoindre les ateliers de Bud Racing USA pour participer aux plus grosses courses Américaines.

Thierry Van Den Bosch sera toujours l’entraineur du Team et encadrera tous les pilotes. Thierry est plusieurs fois Champion du Monde de Supermotard et coach expérimenté, plusieurs fois vainqueur du Motocross des Nations avec l’équipe de France ces dernières années. Les pilotes et notre entraineur vont passer beaucoup de temps au Bud Racing Training Camp pour préparer la saison mais se rendront également en Espagne ou aux Etats Unis pour compléter la préparation.

Top huit pour Prugnières et Locurcio en championnat d’Europe

Lommel accueillait les finales des championnats d’Europe, qui voient le team BUD Racing Kawasaki placer ses pilotes dans le top huit avec une septième place pour Lorenzo Locurcio en EMX250, et une huitième place en EMX125 pour Quentin Prugnières, meilleur « Rookie » de la categorie.

Ayant rejoint le team durant la saison et ayant de ce fait raté la première épreuve du championnat, Lorenzo s’est rapidement adapté à son nouvel environnement et a prouvé sa compétitivité tout au long des neuf épreuves qu’il a disputées. Avec trois podiums de manche et un podium en Italie, il s’est imposé dans le top sept du championnat et dans les sables de Lommel qu’il découvrait à l’occasion des deux dernières épreuves il a assuré ce classement final. Malgré une blessure survenue lors de la dernière journée, il termine la dernière épreuve dans le top dix à Lommel (12/15 et 14/10) pour sa dernière apparition en Europe.

En 125 Quentin Prugnières a terminé la saison en égalant son meilleur résultat brut, avec une quatrième place dans la dernière manche. Tout au long de la saison c’est toujours en seconde manche qu’il a été le plus performant ; onzième de son premier Lommel (14/8) il a fait mieux lors de la dernière course de l’année (14/4), se classant huitième du championnat et meilleur ‘rookie’ pour sa première saison en 125.

Engagé en 250 Pierre Goupillon ne termine que vingt et unième du championnat, après avoir manqué plusieurs manches sur blessure ; à Lommel Pierre n’a pu disputer qu’une seule des quatre manches, se déboitant une nouvelle fois le genou et stoppant la sa saison avant son opération prévue en Novembre.

Lorenzo Locurcio : « J’ai chuté violemment mardi durant les essais qualificatifs, me blessant à la cheville. J’ai eu très mal tout au long de la journée, mais j’ai serré les dents pour sauver ma septième place au championnat en terminant les deux manches. Un grand merci à BUD Racing et Kawasaki de m’avoir offert cette opportunité de venir disputer ce championnat. »

Quentin Prugnières : « Cela fait du bien de terminer la saison sur un bon résultat, enfin ! Cette épreuve de Lommel fut difficile, les courses les plus dures de la saison pour moi ; la piste était vraiment défoncée, mais j’ai quand même pu prendre du plaisir pour ma première apparition ici à Lommel. Je suis juste déçu de terminer la saison sans avoir pu monter sur le podium d’une épreuve Européenne après mon titre 125 en France. »

Le titre féminin pour Amandine Verstappen en France, Une seconde place pour Lorenzo Locurcio en Espagne

Et un de plus ! En devenant ce weekend championne de France féminine, Amandine Verstappen a offert un nouveau titre au team Bud Racing Kawasaki pendant que Lorenzo Locurcio amenait sa Kawasaki 2021 a une superbe seconde place lors de la seconde manche du huitième round du championnat d’Europe 250. Il réalise sa plus belle prestation de l’année sur le circuit de intu-Xanadu près de Madrid, tout comme Quentin Prugnières excellent cinquième de la journée en 125.

Auteur d’un doublé à Fublaines fin septembre, Amandine à récidivé ce weekend à Ecublé remportant les quatre manches de l’année. Le championnat de France féminin aura été assez bref avec seulement deux épreuves, mais en remportant toutes les manches notre pilote n’a pas fait de détails pour accrocher son second titre consécutif.

En Espagne pour le championnat d’Europe EMX250, quinzième au premier virage de la première manche, Lorenzo Locurcio était déjà pointé huitième au second tour et signant des chronos similaires aux leaders il continuait sa progression pour franchir l’arrivée en sixième position. Profitant en seconde manche d’un meilleur départ pour revenir troisième en l’espace de deux tours, il n’avait à ce moment là pas les leaders en vue mais ne relâchant pas son effort il finissait par passer second à trois tours de l’arrivée et réaliser sa meilleure performance de manche de l’année 2eme, ratant le podium du jour pour un petit point. Avant les deux dernières épreuves en Belgique, il conforte sa septième place au championnat.

Un accrochage en fin de première manche allait couter cher à Pierre Goupillon, qui avait fait la quasi totalité de la course en sixième position ; l’avant de sa machine endommagé dans cet accrochage, forçant Pierre à finir la course au ralenti, il ne récoltait que le point de la vingtième place. Parti une nouvelle fois dans le top cinq de la seconde manche, il allait se retrouver pris dans un accrochage après quelques virages, repartant bon dernier ; ne lâchant rien, il allait revenir jusqu’à la onzième place de cette manche.

En championnat d’Europe 125 Quentin Prugnières allait signer son meilleur résultat de la saison, de meilleurs départs lui permettant de viser plus haut dans la hiérarchie. Dixième en début de première manche il allait faire une course solide pour revenir sixième ; mieux parti dans le seconde manche et sixième au premier tour, Quentin allait tenir le rythme des hommes de tête pour se classer quatrième de la manche à seulement cinq secondes du vainqueur. Cinquième de jour à seulement 15 ans, Quentin occupe désormais la neuvième place du championnat pour sa première saison en 125.

Lorenzo Locurcio : « Mon premier départ ne fut pas vraiment bon, mais j’ai pu revenir sixième. En seconde manche je suis bien mieux parti, dans le top huit, et après une bonne manche et pas mal de dépassements j’ai pu accrocher la seconde place. Ce fut un bon weekend, je suis content de signer mon meilleur résultat avec une seconde place mais en même temps un peu déçu de rater le podium pour un petit point. »

Pierre Goupillon : « La séance chrono s’est bien passée avec le huitième temps, et en première manche je suis resté sixième quasiment toute la manche avant de m’accrocher avec un autre pilote à deux tours de la fin. L’avant de ma moto a été bien endommagé dans le choc, j’ai essayé de réparer mais je n’ai pu que finir la course au ralenti. Au seconde départ je pointais troisième, mais dans le quatrième virage on s’est accroché avec un autre pilote. Je suis reparti dernier pour revenir onzième, pas vraiment les résultats que j’espérais aujourd’hui. »

Quentin Prugnières : « Ce fut une bonne journée pour moi, qui aurait pu être encore meilleure avec de meilleurs départs. On y travaille, et aujourd’hui j’ai été plus régulier que d’habitude pour décrocher mon meilleur résultat de l’année. Maintenant le but est de faire encore mieux pour les trois dernières épreuves à Lommel. »

Podiums Européens pour Lorenzo Locurcio en Italie

Lorenzo Locurcio a décroché plusieurs podiums de manches à Mantova, et a pu participer aux festivités du podium final mardi lorsqu’il se classa troisième de la sixième épreuve du championnat d’Europe EMX250.

Trois épreuves du championnat d’Europe 250 étaient au programme de la semaine à Mantova, et Lorenzo a encore une fois fait preuve de beaucoup de ténacité pour signer ses meilleurs résultats de la saison au guidon de la nouvelle Kawasaki KX 250 2021. Septième à Mantova 1, il signera sa meilleure performance à Mantova 2 ; auteur de sa meilleure qualification de l’année avec une troisième place dans son groupe, il livrera deux superbes courses après avoir été retardé par des chutes au départ. Etant à chaque fois l’un des plus rapides en piste il reviendra cinquième puis troisième des manches pour monter sur la troisième marche du podium. La troisième et dernière épreuve ne sera pas aussi bonne, mais en signant un autre podium de manche Lorenzo s’empare de la septième place du championnat malgré son absence à la première épreuve aux Pays Bas.

Son équipier Pierre Goupillon ne connaîtra pas la même réussite, étant notamment pris dans plusieurs chutes collectives ; il ne pourra terminer que deux manches dans le top six, avec une sixième place à Mantova 2 et 3. Gêné par les séquelles d’une ancienne blessure au ménisque et quelques faits de course, Pierre quittera l’Italie avec une épaule douloureuse suite à sa chute dans la dernière manche de la tournée. Il sera toutefois en course ce week-end pour le prochain MXGP d’Espagne.

Ayant manqué le premier des deux GP féminins en raison d’une concurrence de date avec l’épreuve d’ouverture du championnat de France – épreuve qu’elle remportera – Amandine Verstappen décrochera une septième place du championnat du Monde à Mantova, en se classant cinquième puis neuvième des manches.

Le championnat d’Europe 125 était lui au programme de Mantova 3, et Quentin Prugnières en a profité pour s’emparer de la dixième place du championnat en terminant ses courses neuvième puis dixième. Privé de bons départs, il s’est battu tout le week-end pour remonter et se rapprocher des hommes de tête.

Lorenzo Locurcio : « Mantova 2 fut une bonne journée avec ma meilleure qualification et deux bonnes courses. A chaque fois des pilotes ont pourtant chuté devant moi au départ, si bien que j’ai dû revenir du milieu du pack. La piste était bien, défoncée avec des trous cassants qui m’ont permis de profiter de la technique développée à l’entrainement pour gagner des places. Je n’ai jamais rien lâché avant le baisser du drapeau à chaque fois pour aller chercher ce podium et celà m’a fait frissonner de voir le drapeau Vénézuélien dans le ciel de Mantova ! Je remercie sincèrement BUD Racing et Kawasaki de m’avoir offert cette opportunité de disputer ce championnat. »

Pierre Goupillon : « A Mantova 2 j’ai été gêné par une blessure au ménisque ; c’est une blessure ancienne, mais un petit bout d’os a bougé. C’était douloureux, mais j’ai réussi à prendre un bon rythme pour accrocher une sixième place. A Mantova 3 j’avais une bonne vitesse qui m’a permis de revenir sixième en première manche, mais la seconde manche fut moins bonne ; j’ai été pris dans une chute collective au départ, je suis revenu dix septième avant de faire un point mort dans les vagues et de chuter fort. Rien de cassé, mais la douleur à l’épaule était si forte que j’ai dû abandonner. »

Amandine Verstappen : « Deux jours après avoir gagné l’épreuve du championnat de France à Fublaines j’étais à Mantova pour le mondial, sans avoir vraiment eu le temps de récupérer ; Fublaines fut une épreuve assez éprouvante en raison de la boue, mais j’étais contente de revenir en GP. Ma première manche a été correcte avec une cinquième place, mais j’ai raté mon second départ ; je me suis retrouvée hors du top 20 et sur cette piste c’est compliqué de doubler. J’ai fait une bonne partie de la course avec Papenmeier, signant de bons temps en course, mais il faut que je travaille mes départs en vue de la dernière épreuve du France et du Mondial. »

Lorenzo Locurcio à Mantova : 9/5/5/3/14/3
Pierre Goupillon à Mantova : 19/13/16/6/6/DNF
Quentin Prugnières à Mantova : 8/9
Amandine Verstappen à Mantova : 5/9

Quentin Prugnières aux portes du podium en Europe

Le championnat d’Europe 125 a repris de plus belle en Italie, ou viennent de se disputer trois nouvelles épreuves en l’espace d’une semaine. Quentin Prugnières est monté en puissance tout au long de la semaine, terminant son séjour à Faenza sur une quatrième place, à moins de deux secondes du podium !

Après sa non qualification lors de l’ouverture du championnat en Grande Bretagne, Quentin s’est bien repris en Italie ou il est allé marquer des points dans les six manches disputées au cours de la semaine. Sa semaine débutait au mieux puisqu’il signait la pôle position lors de la première épreuve, avant de faire deux bonnes manches qu’il terminera en 11ème et 5ème place. Mercredi pour la seconde étape il n’allait pouvoir améliorer ses résultats en raison d’un exécrable début de première manche, qui le voyait pointer 33ème ! Revenu 18ème de cette manche, il se classera septième de la seconde. Enfin dimanche après avoir signé un beau quatrième temps aux essais il fera sa meilleure journée de championnat avec une 9ème et une 4ème place ; dans cette dernière manche il signera une belle remontée de la dix neuvième place jusqu’à la quatrième, revenant sur les talons du trio de tête et ratant un podium de manche pour moins de deux secondes. Le voici revenu à la onzième place du championnat, alors qu’il reste cinq épreuves à disputer.

Pendant que Quentin était en Italie, nos pilotes MX2 étaient eux au Kenny Festival à Reygades, une épreuve devenue incontournable au fil des années avec ses 1200 pilotes sur place, lieu d’échanges et de rencontre avec partenaires et clients. Pour sa reprise après sa blessure en Lettonie, Pierre Goupillon s’est comme Lorenzo Locurcio bien battu dans la catégorie reine qui les voit prendre la 4ème et la 7ème place scratch au milieu des 450cc, se classant par la même occasion 1er et 2nd en 250cc. De bonne augure avant la finale du championnat de France qui se disputera ce weekend à Rauville la Place (Manche)

Quentin : « L’Europe 125 est une catégorie compétitive et compliqué, surtout pour une première année en sortant du 85cc, je savais que ce ne serait pas facile pour avoir suivi Brian (Moreau) et d’autres Français dans cette catégorie. En arrivant à Faenza j’appréhendais un peu après ma non qualification en Angleterre, et je claque la pôle position aux essais chronométrés ce qui m’a mis en confiance. La piste était différente à chaque fois, mais elle est restée au top et je finis cette tournée sur une bonne note en ratant de peu le podium. Dans cette dernière manche il fallait être très agressif en début de course pour doubler, et je me suis plutôt bien débrouillé. C’est ma meilleure journée de championnat, je me suis beaucoup remis en question et on a bien bossé avec le coach du Team Thierry (Van den Bosch) pour en arriver là. »