Mathis Valin décroche un autre podium au Portugal

Mathis Valin a décroché son second podium au guidon de sa Bud Racing Kawasaki lors de la troisième épreuve du championnat d’Europe 250, disputé sur le circuit d’Agueda ou pluie et boue attendaient les pilotes.

Troisième temps aux essais chronos, Mathis s’élançait dans le top dix samedi au départ de la première manche mais il n’allait guère mettre de temps pour entamer sa remontée, pointant quatrième après seulement deux tours. Sur une piste de plus en plus creusée au fil des tours il allait intelligemment mené sa course en s’emparant de la troisième place au cinquième tour, réduisant l’écart avec les leaders pour finalement passer second à trois tours de la fin. C’est après un gros travail des organisateurs dans la soirée pour remettre la piste en état qu’était donné le départ de la seconde manche dimanche en fin de matinée. Une légère bruine était au rendez-vous au moment du départ, un départ que Mathis négociait parfaitement en virant en seconde position. Malheureusement il allait se faire piéger dans le premier tour, chutant lourdement et repartant septième ; il lui faudra quelques tours pour reprendre son rythme et revenir quatrième sur la ligne d’arrivée, ce qui lui permet de monter sur la troisième marche du podium. Il conserve la deuxième place de la série en vue de la prochaine manche à domicile en France à St Jean d’Angély le week-end du 18 et 19 mai.

Auteur de sa meilleure qualification de l’année avec une belle septième place, Benjamin Garib entamait bien son weekend mais dès le début de la première manche il s’accrochait avec d’autres pilotes et pointait trente sixième au premier pointage, moto et pilote étant maculés de boue. Hors des points dans cette première manche il allait prendre un bon départ dimanche et pointait dans le top dix en début de course, avant qu’une chute dans le second tour ne le relègue en vingt sixième position. Dans des conditions difficiles il gagnera quatre places, se classant vingt deuxième.

Un weekend de repos pour l’équipe, avant de se retrouver à Saint Jean d’Angely pour la quatrième manche du championnat d’Europe, en marge du MXGP de France.

Mathis Valin: « C’est agréable de revenir sur le podium même si la deuxième manche n’était pas ce que je souhaitais. Cette année est une année d’apprentissage pour moi dans la catégorie 250, donc obtenir des podiums est génial, mais sans la chute lors de la deuxième manche j’aurais pu faire encore mieux. Je savais que le départ était important en raison des conditions de piste et j’ai pris un bon départ aujourd’hui, mais malheureusement, lors du premier tour, j’ai eu une énorme chute et j’ai ressenti beaucoup de douleur à la jambe gauche. Je ne sais vraiment pas comment j’ai fait pour revenir quatrième puisque je ne pouvais même pas sortir ma jambe gauche dans les virages à gauche ! Mais un retour sur le podium est une belle récompense ; nous avons un week-end libre maintenant avant le GP de France donc je vais avoir le temps de prendre soin de ma jambe. »

Benjamin Garib: « Le week-end avait bien commencé avec de bons temps aux essais, mais la première course samedi était tellement boueuse ! J’ai eu des problèmes de vision, j’ai donc dû m’arrêter pour changer de lunettes et il était impossible de revenir dans les points à partir de là. J’ai pris un bon départ dans la deuxième course, mais j’ai chuté dans le deuxième tour. Je suis juste déçu pour le moment mais nous allons continuer à travailler et j’ai hâte d’être à St Jean d’Angely, j’aime tellement cette piste. »

Mathis Valin toujours second du championnat d’Europe 250

Mathis Valin a manqué de peu le podium lors de la seconde épreuve du championnat d’Europe 250, amenant sa Kawasaki Bud Racing à la quatrième place sur le circuit d’Arco di Trento en Italie, près du lac de Garde. Il occupe toujours la seconde place du championnat avant l’épreuve Portugaise.

Une simple glissade dans chacune des deux courses a privé Mathis d’un second podium pour ses débuts dans ce championnat, mais il a une nouvelle fois fait preuve de détermination pour regagner des positions et se classer quatrième de chaque manche. Samedi lors de la première manche il est parti à la faute dans un virage glissant, perdant trois places avant de revenir en quatrième position à quelques tours de l’arrivée, malgré une vive douleur à la jambe suite à sa chute. Dimanche matin après avoir été tassé au départ de la seconde manche il pointait très vite septième avant de chuter dans un virage serré au début du quatrième tour ; comme la veille il repartait de plus belle et regagnait plusieurs places pour se classer quatrième de cette manche. Quatrième de l’épreuve il occupe la seconde place du championnat à seize points du leader, comptant dix-sept points d’avance sur le troisième.

Pris dans une chute collective au départ de la première manche, son équipier Benjamin Garib reprendra des couleurs dimanche lors de la seconde manche. Quinzième en début de course, il reviendra septième à deux tours de l’arrivée très proche du cinquième ; une petite glissade lui fera perdre du terrain, il franchira l’arrivée en huitième position.

Mathis Valin : « Après ma chute samedi j’avais tellement mal à ma jambe que je pouvais à peine marcher en rentrant au team, si bien que je n’ai pas vraiment bien dormi. Dimanche j’ai fait de mon mieux pour marquer de gros points avec une autre quatrième place ; en début de course je ressentais la douleur surtout quand j’étais assis, mais au fur et à mesure du temps la douleur a été moins vive et à partir de mi-course j’ai pu dépasser et gagner quelques places. Ce n’est pas vraiment mon type de circuit préféré, mais ces résultats confirment qu’on a bien travaillé cet hiver et je suis content de repartir d’ici second au championnat. »

Benjamin Garib : « Samedi ne fut pas fantastique avec une chute collective au premier virage, mais dimanche mon départ a été meilleur et je me suis retrouvé dans le pack. J’ai pu faire quelques dépassements mais une petite chute en fin de course m’a couté quelques places. J’ai bien aimé ce circuit, ce fut une nouvelle expérience et il fallait être prudent en choisissant ses trajectoires compte tenu du grip. Je suis content de mon pilotage, il faut maintenant que je prenne de meilleurs départs. »

Revivez le GP en version inside ci-dessous :

Une victoire de manche et un premier podium Européen pour Mathis Valin

Mathis Valin a fait des débuts impressionnants dans le championnat d’Europe 250, remportant une des deux manches et montant sur la seconde marche du podium de l’épreuve Espagnole disputée dans la banlieue de Madrid.

Samedi après midi lors de la première manche Mathis avait déjà montré son aisance, en passant de la sixième place en début de manche à la troisième et en terminant à moins de quatre secondes du vainqueur. Il franchira encore un cap dimanche, sur une piste ayant évolué. Parti en seconde position il passera en tête avant même la fin du premier tour et contrôlera la course de bout en bout, sur une piste comportant de longues et profondes ornières après l’arrosage nocturne. S’échappant de ses poursuivants au fil des tours il gèrera son affaire en vieux briscard, portant son avance à sept secondes à mi course puis en conservant cette avance jusqu’à l’arrivée. La victoire au général lui semblait même acquise à l’avant dernier tour, mais en gagnant une position à trois virages de la fin son principal rival le reléguait sur la seconde marche du podium. Un superbe résultat dans ce qui était sa troisième course en 250, et qui augure d’une belle saison !

Mathis Valin : « Incroyable ! Samedi déjà j’avais un bon feeling ; la piste avait bien évolué durant la journée, mais ce n’était pas un problème et je me sentais à l’aise sur la moto. Et puis dimanche j’ai pris un autre bon départ ; je suis passé en tête après que Van Erp ait chuté, et j’ai pu creuser l’écart et contrôler la course. J’ai toujours aimé rouler quand la piste est boueuse, mais de là à gagner une manche dès ma première course en Europe 250 c’est incroyable ! Je suis resté calme jusqu’à la fin, j’ai juste raté la plaque rouge quand Lata a gagné une place dans le dernier tour mais quoiqu’il en soit c’est super d’être sur le podium. On a bien travaillé cet hiver avec le team et le travail paye, c’est super de leur offrir ce podium et je suis fier de cette première victoire de manche en Europe 250. »

Benjamin Garib son équipier a dû lui s’extirper du peloton à deux reprises depuis le milieu de grille, n’ayant signé que le seizième temps aux essais chronométrés. La frustration du jeune Chilien a encore été accentuée par le fait qu’il soit pris dans une chute collective au départ de la première manche, ne parvenant à revenir que vingt deuxième en repartant attardé. Sa seconde manche sera meilleure puisqu’après s’être élancé seizième il reviendra jusqu’à la douzième place après avoir gagné deux positions dans le dernier tour.

Benjamin Garib : « Je n’ai pas obtenu les résultats que je voulais ce weekend, mais j’apprends de mes erreurs ; je ne suis jamais très à l’aise dans la boue, mais au moins dimanche je suis resté sur mes roues. Je voudrais remercier le team et mes mécaniciens ; on va continuer à bosser dur à l’entrainement d’ici le weekend prochain en vue de la prochaine épreuve du championnat de France. »

Le Team Bud Racing Kawasaki aux quatre coins du Monde en 2024

Avec trois pilotes au compteurs, l’équipe Française s’engagera sur quatre championnats différents en 2024 à savoir les championnats de France de Supercross et de Motocross, le championnat d’Europe de motocross EMX250, et le championnat du monde de supercross WSX.

Comme à son habitude, le Team Bud Racing a cette année encore pris sous son aile un jeune espoir français, Mathis Valin (17 ans), qui a déjà un beau palmarès à son actif avec un titre de champion du monde Junior, vice champion d’Europe EMX125 ainsi que champion de France Junior en 2023.

Mathis entrera à 17 ans dans la cours des grands et participera au championnat de France Elite MX2 ainsi qu’au championnat d’Europe EMX250, tout comme son coéquipier, le jeune Chilien Benjamin Garib qui repart une seconde année sur sa Kawasaki 250. Tous deux seront entrainés par l’ancien champion du monde de Supermotard, Thierry Van Den Bosch, entraineur moto et coach sportif du Team depuis plus de 5 ans.

Actuellement 7ème du prestigieux championnat américain de Supercross sur la côte Ouest, Anthony Bourdon sera bien préparé pour entamer le championnat de France de Supercross dans la catégorie reine en juin. Vice champion de France SX 450 sous les couleurs Bud Racing l’an dernier, il a pour objectif d’aller chercher le titre en 2024. Il représentera également le team et ses sponsors sur différentes épreuves internationales tout au long de l’année.

En ce qui concerne le championnat du Monde de Supercross où l’équipe Bud Racing Kawasaki est l’un des dix teams sélectionnés par le promoteur, la composition de l’équipe et le calendrier seront officialisés dans quelques semaines.

Le Team Bud Racing Kawasaki entamera la saison dès ce weekend lors de l’ouverture du championnat de France de Motocross à Lacapelle Marival.

Stéphane Dassé: « Nous sommes impatients de commencer la saison. Les pilotes ont fait un gros hiver en commençant plus tôt que les autres années pour être à 100% dès le début de saison. Thierry et moi-même sommes contents de leur implication et de leur état d’esprit. Mathis s’est bien intégré au team et toute l’équipe travaille dans le même sens. Benjamin, lui, a vraiment à cœur de montrer qu’il peut jouer devant en Europe pour sa deuxième année loin de ses terres d’origine. La saison sera longue pour nos deux jeunes avec plus de 20 épreuves entre le championnat de France et d’Europe qui commenceront ce week-end lors de l’ouverture du championnat de France Elite. Quant à Anthony, il réalise une superbe saison de Supercross aux Etats-Unis, il va continuer à apprendre là bas et revenir en France meilleur pour la saison de SX.

Un podium de manche pour Quentin Prugnières en Turquie

Quentin Prugnières a offert ce weekend au team BUD Racing Kawasaki un nouveau podium de manche – le cinquième de la saison – en se classant troisième de la seconde manche de l’étape Turque du Championnat d’Europe 250. Cinquième de l’épreuve, il devance Benjamin Garib qui se classe lui septième.

Lors de la première manche disputée samedi dans de bonnes conditions Quentin allait revenir de la neuvième à la sixième place à mi-course, avant que son équipier Benjamin Garib ne fasse la jonction avec lui en fin de course. Pendant deux tours nos deux pilotes allaient se doubler à plusieurs reprises, jusqu’à ce que Benjamin ne prenne le meilleur à trois virages du drapeau à damiers pour souffler la sixième place à Quentin. Sur une piste encore boueuse dimanche matin suite aux pluies nocturnes Quentin allait réussir un meilleur départ, accédant à la troisième place au dixième des treize tours de la course. Cinquième de la journée, il occupe la même position au championnat avant la finale programmée en Grande Bretagne les 23-24 Septembre.
Auteur d’un excellent sixième temps chrono aux essais devant Quentin, à moins d’une demi seconde de la pôle position, Benjamin Garib a rapidement pris ses marques sur le tracé artificiel d’Afyonkarahisar. Pointé dixième en début de première manche il parviendra à revenir sur les talons de Quentin au fil des tours, entamant un duel qui tournera à son avantage avec une belle sixième place à l’arrivée. Dans des conditions boueuses inhabituelles pour lui il fera une autre course probante dimanche, se classant sixième pour prendre la septième place de l’épreuve.

Engagé dans la quatrième épreuve du SX Tour, Anthony Bourdon a décroché un nouveau podium à Brienon ; troisième de la finale, il occupe la seconde place du championnat SX1 avant la prochaine épreuve programmée mi octobre à Grenoble.

Quentin Prugnières : « Ma première manche n’a pas été vraiment bonne dans la mesure ou je n’ai jamais trouvé mon rythme, mais je suis content de la seconde manche. J’ai pris un bon départ avant de perdre quelques places das les premiers virages ; ensuite j’ai trouvé quelques bonnes traces pour regagner des places. J’avais un bon rythme sur une piste piégeuse ou il fallait être prudent, et je reviens troisième pas loin du second. Je suis content de terminer le weekend sur un bon résultat ; je remercie le team Bud Racing, Stéphane, Thierry notre entraineur, mon mécanicien et ma famille qui est toujours derrière moi. »

Benjamin Garib : « Je me suis senti à l’aise tout au long de la journée samedi, pour aller chercher une sixième place en première manche. La piste était bien différente dimanche avec toute la pluie, je dois dire que je n’ai pas l’habitude de telles conditions et j’ai fait de mon mieux pour décrocher une nouvelle sixième place. Je ne me suis pas facilité la tâche avec mes départs, c’est un point que l’on doit travailler car désormais mon objectif c’est un podium en Grande Bretagne. Je voudrais remercier le team BUD Racing, ma famille et tous ceux qui me suivent et m’envoient leurs encouragements depuis le Chili. »