Zoom sur Pierre Goupillon

Après Brian Moreau, c’est au tour de Pierre Goupillon de passer sous l’objectif de Tom Journet pour ce petit résumé des GP d’Angleterre, de France et d’Italie comptant pour le Championnat d’Europe de Motocross 250cc.

Focus sur Brian Moreau

Tom Journet a capté les meilleures actions de Brian Moreau lors des GP d’Angleterre, de France et d’Italie de motocross pour les compiler dans ce mini clip résumant tout le talent de Brian !

Un top cinq Européen pour Brian

Sur la lancée de son podium au GP de France, Brian Moreau accroche une encourageante cinquième place dans les sables d’Ottobiano, cadre du GP de Lombardie. Le voici sixième du championnat d’Europe 250 et meilleur newcomer dans la catégorie, alors que Pierre Goupillon moins en réussite de l’autre côté des Alpes y occupe la dixième place.

Si l’on est habitués à trouver du sable sur les circuits Belges et Néerlandais, il est plus surprenant d’en trouver en Italie et c’est pourtant sur cette surface que s’est disputé ce GP. Nos pilotes avaient préparé cette épreuve sur notre circuit de Magescq, dans des conditions météo assez différentes de celles rencontrées en Italie ou le mercure à largement dépassé les 30°, mettant les organismes à rude épreuve.

Le weekend de Brian et Pierre sera à l’image des essais qualificatifs, qui voyaient Brian signer un bon troisième temps dans son groupe alors que Pierre devait se contenter d’une onzième place. Auteur de bons départs dans les manches samedi comme dimanche, Brian allait être l’un des animateurs du weekend ; assez vite installé en troisième position samedi, il allait malheureusement chuter alors qu’il attaquait le second ! Reparti neuvième, il grappillera une place et se classe huitième de cette manche ; encore une fois bien parti dimanche, Brian s’appliquera à ne pas commettre d’erreur, préférant perdre une place plutôt que chuter pour terminer cette manche quatrième. Mal placé sur la grille alors que les places à l’intérieur bénéficient sur ce circuit d’un avantage indéniable, Pierre paiera cash sa mauvaise qualification ; mal parti dans les deux manches, il chutera peu après le premier départ et devra attendre que tout le peloton passe pour récupérer sa moto au milieu de la piste. De dernier il ne pourra revenir que vingt sixième, avant de redresser la barre dimanche ; un peu mieux parti il ne lâchera rien pour remonter de la vingtième à la onzième place et marquer de précieux points.

Le championnat d’Europe fait une trêve jusqu’au GP de Belgique début aout, mais d’ici là nos pilotes ont trois épreuves du championnat Elite au calendrier, avec dès le weekend prochain Foolz (Aube) ou Brian Hsu fera sa rentrée en course.

Brian Moreau : « Un bon week-end dans l’ensemble avec un bon chrono le samedi matin dans le sable. La première manche fut assez mitigée ; je pars bien, je me faufile quatre et je passe très rapidement troisième. C’est en allant attaquer Boisrame second, au bout de dix minutes de course que je tombe. Je repars neuvième, un peu découragé, pour finalement remonter à la huitième place. En deuxième manche je prends un départ correct, j’ai été longtemps troisième puis je me fais passer par Haarup. C’était très dur physiquement avec cette chaleur, je parviens tout de même à rester quatrième et cela reste tout de même un weekend positif avec une cinquième place au général. »

Pierre Goupillon : « Je réalise le onzième temps chrono de mon groupe, ce qui me place vingt et unième sur la grille. En première manche je pars loin et dans le premier tour je tombe et repars bon dernier ; je remonte à la vingt sixième place, déçu. En seconde manche je pars dans le top vingt et je me suis bien battu pour remonter à la onzième place. Je garde le positif, retiens le négatif pour ne plus refaire les mêmes erreurs et je vais continuer à m’entraîner fort pour être en forme pour la prochaine épreuve. »

Un très bon GP Français pour le Team Bud Racing

C’est un super weekend qu’à vécu à Saint Jean d’Angely le team Bud Racing Monster Energy Kawasaki, qui a vu Brian Moreau monter pour la première fois de sa carrière sur un podium du championnat d’Europe 250 alors que Pierre Goupillon remportait lui sa première manche en championnat d’Europe à l’occasion de cette manche Française.

Le public était venu en nombre pour assister à de très belles courses disputées dans des conditions bien différentes sur le tracé vallonné de St Jean. Samedi matin Brian et Pierre signaient les premiers et seconds temps de leur groupe aux essais qualificatifs, décrochant de bonnes places sur la grille de départ. Samedi la première manche se disputait sous le soleil, mais dimanche après de grosses averses nocturnes les conditions bien plus mauvaises ont plutôt réussi aux pilotes Bud. Samedi Brian allait tenir la seconde place pendant quelques tours, avant de faire un point mort et de chuter ; perdant plusieurs places il revenait décrocher dans le dernier tour la cinquième place. A nouveau bien parti dimanche dans la boue il pointera rapidement troisième, mais ne pourra éviter une chute lui faisant perdre une place ; opiniâtre Brian ira reprendre cette troisième place lui assurant la seconde marche du podium.

Cette épreuve restera également dans les dates clé de la carrière de Pierre Goupillon, intraitable dans la seconde manche ou il ira chercher une superbe victoire. Pas de podium toutefois pour Pierre, qui après avoir été percuté au départ de la première manche par un autre pilote ne pourra marquer de point ; son succès en seconde manche confirme son retour au premier plan et augure d’une belle fin de saison.

Brian Moreau : « C’est super de décrocher mon premier podium en Europe 250 si près de la maison et devant une telle foule. Ce ne fut pas un weekend facile avec la boue dimanche, et il fallait à tout prix éviter les erreurs ; j’ai chuté et Boisrame en a profité, mais je l’ai redoublé pour décrocher cette troisième place et ce podium. La première manche aurait pu être meilleure, puisque j’étais second quand j’ai fait un point mort dans un virage. Depuis le début de saison j’essayais de faire deux bonnes courses le même weekend, maintenant c’est fait et il n’y avait pas de meilleur endroit pour le faire que lors du GP de France. »

Pierre Goupillon : « Samedi j’avais un bon feeling avec la piste, signant le second temps chrono dans mon groupe mais au départ de la première manche un pilote m’a percuté et je me suis retrouvé au sol. Je savais qu’avec un bon départ tout était possible dimanche en seconde manche, car j’avais une bonne vitesse ; j’ai pris un bon départ et je me suis assez vite porté en tête, dans ces conditions quand tu es devant tu peux choisir tes trajectoires et éviter les projections. J’ai creusé un petit écart puis je me suis appliqué à ne pas faire d’erreurs, et quand Clarke est revenu sur moi j’ai contrôlé son retour pour gagner ma première manche en championnat d’Europe. »