Brian Moreau ends the season with a win in Hossegor

For the Monster Energy Bud Racing Kawasaki Team, the ‘Beach Race’ in Hossegor had a special taste as the 4th round of the French Beach Races series was organised just a few kilometres from the Bud shop. And by winning the Junior class for his last race this season, Brian Moreau offered a nice trophy to the team.

Never this season team Bud Racing met so many fans, as a lot of people came to visit the shop on Friday evening to share some nice time with the team staff and riders. Just a few hours after this party, Brian Moreau was behind the starting gate of the Junior race, for a 90 minutes race on the beach of Hossegor. After his crash at the Paris Supercross Brian was forced to rest during two weeks, and was just back training earlier this week. But it was enough to recover, as he took the lead of the race after three laps and just lost the leadership during a few laps when he stopped to refuel (3 times) and later when he crashed (3 times also!). Ten minutes before the end of the race he took for the last time the advantage and crossed the finish line nearly three minutes ahead of his closest rival! Racing for the first time in his career such a long race, Brian ended the season with a strong success and offers to the team his first win in it’s ‘home race’.

Brian Moreau: “When I came back on the bike this week I didn’t really know what to expect, but the feeling and the speed were OK so Stephane (Dassé) tell me that I could race in Hossegor. I know the beach as I walked there in summer time, but I didn’t know how the racing would be with the usual riders of this Beach series; finally it was a good race for me, event if I crashed three times and felt tired when the race was finished. It’s very nice to win here as there were many friends and partners, it’s nice also for the team and for sure it will be easier to go back training after a win!

TEAM KAWASAKI BUD RACING / DASSY EUROPE: Une collaboration qui s’inscrit sur le long terme

Comment est née l’idée de ce partenariat ?

Fabrice DUFRESNE, marketing manager Team KAWASAKI BUD RACING :

Je dois avouer que nous avions des à priori sur les gammes textile de travail… Mais depuis quelques années, les marques du secteur ont fait des efforts considérables aussi bien en terme de design, finition et confort. Nos mécaniciens ont un métier très difficile et ils affrontent des conditions météo parfois extrêmes. Il était indispensable de leur procurer les meilleurs vêtements de travail sur le marché. Une marque et une seule s’est imposée à nos yeux réunissant tous ces critères : DASSY. Nous avons alors fait la connaissance de Valérie VLIEGHE qui a rapidement adhéré à notre proposition !

MO9A8367

Benoît  GRAUBY / Motoriste Team KAWASAKI BUD RACING :

Je rejoins à 100% Fabrice DUFRESNE. Pour nous qui sommes dehors une grande partie de la journée, autant par grand froid qu’en période de canicule, il nous fallait une gamme complète couvrant toutes les saisons. DASSY distribue des textiles pour toutes les températures, été comme hiver. Sincèrement, nous sommes très enchantés de ces produits et nous n’avons pas l’intention d’en changer ! Notre travail manuel sollicitant beaucoup les vêtements, il nous fallait de plus des textiles robustes. Les vêtements DASSY remplissent parfaitement cette mission !

Quelles sont les valeurs communes partagées par le team KAWASAKI BUD RACING et DASSY ?

FD : Le point fondamental est le travail dans un bon état d’esprit. Nous partageons avec DASSY cette valeur d’esprit d’équipe d’autant que nous avons eu l’occasion de rencontrer également Nicolas YERNAUX, le distributeur DASSY pour la France ( PBV ) avec qui nous entretenons de très bonnes relations.. Ensuite, dans chaque défi entrepreneurial, il faut une dose de passion et de dépassement de soi. Nous sommes comme DASSY dans un environnement très compétitif, autre point commun avec DASSY. Il faut de surcroit tous les jours chercher à améliorer nos performances, comme DASSY qui réponds perpétuellement aux attentes de ses clients. Nous représentons un constructeur réputé partout en Europe et aux USA. Nos tenues doivent être irréprochables, avec DASSY nous ne pouvions rêver mieux en terme de présentation, finition et fonctionnalité !

MO9A8076

Quels sont les produits DASSY utilisés par le team KAWASAKI BUD RACING ?

BG : Pour le bas, nous utilisons le pantalon Stark et le bermuda Smith. Nous les menons à rude épreuve et pourtant ils tiennent bons ! Ils sont très résistants et tiennent très, bien lavage après lavage. Pour finir, nous utilisons le bonnet Odin, le polo Leon irréprochable, enfin j’ai gardé le meilleur pour la fin ( ! ), la Softshell Gravity. C’est très simple, je suis mécanicien en compétition depuis 10 ans, je n’ai jamais porté une veste d’aussi bonne qualité. Elle est très chaude, technique et très bien finie. C’est incroyable le nombre de tissus différents qu’il y a sur ce produit qui est pour moi pure Premium !

Comment s’exprime ce partenariat ?

FD : Tous nos partenariats s’inscrivent sur la durée. Avec DASSY, nous entamons notre troisième année de collaboration. Régulièrement, nous invitons des clients revendeurs DASSY Français par l’intermédiaire de PBV. Par ailleurs, le logo DASSY figure en bonne place sur nos principaux supports de communication !  J’espère que nous porterons haut les couleurs de notre partenaire et obtenir pour eux de nouveaux succès à l’échelon Européen ! ( nous sommes vice champion d’Europe 250cc 2016 ). Enfin, je profite de l’occasion qui nous est donnée pour remercier une nouvelle fois vivement Valérie pour la confiance qu’elle nous témoigne depuis 3 ans. Qu’elle en soit ici vivement remerciée !

Interview réalisée par le Team KAWASAKI BUD RACING pour DASSY EUROPE.

BUD LILLE MD_1095

Une page se tourne pour le Team Bud Racing

Une longue page se tourne chez BUD RACING et BUD RACING TEAM puisque le contrat nous liant à Fuchs Silkolene France arrive à son terme. Nous avions à cœur de remercier le staff de ce partenaire fidèle parmi les plus fidèles (depuis 2008) avec qui nous avons obtenu de nombreux succès sur les pistes Françaises et Internationales. Notre meilleur souvenir sportif en commun étant notre 3ème place finale en Mondial MX2 avec Gautier PAULIN en 2009.
Nous avons pris le temps d’apprécier la qualité de produits par ailleurs fiables et performants. Un grand merci à eux pour cette étroite collaboration. Nos chemins se séparent donc et nous ne manquerons pas de vous tenir informés dès que nécessaire de notre nouvelle actualité.

Xavier Boog French vice champion

Winner of the MX1 French Elite series, Xavier Boog finish this season runner up in the main French Championship. Coming to the final round of Iffendic in third position, the Bud Racing Monster Energy Kawasaki rider finished runner up of the event behind Romain Febvre and runner up in the series behind Gregory Aranda.

With three ‘MXGP top guns’ racing this final round (Febvre, Paulin et Tixier), things were not easy for the three riders (Aranda, Teillet et Boog) fighting for the title. Coming to Iffendic in third position fifteen points behind series leader, Xavier Boog was still disturbed by a broken rib sustained one week earlier in a French SX tour event; sixth in the timed practice session, Xavier was followed by team mate Maxime Desprey who travelled all night after racing an International MX in Gimont on Saturday.

Xavier got a great start in the first heat, coming third behind Teillet and Febvre after one lap. Paulin, Tixier and Aranda passed him later, and Xavier who struggled with the track was only eighth at mid race; he finally earned three positions during the last laps, to finish fifth. The Alsacian rider was stronger in the second race, with a third position in the same lap as Febvre and Paulin who finished first and second of this last heat; as Teillet struggled during this event, Xavier earned one position to finish runner up in the series. For Maxime Desprey who entered two events in a row Iffendic was a tough event, with high temperatures in Brittany; fourth on Saturday night in Gimont with three strong races (2/6/5) among GP riders, Maxime did an impressive opening race in Iffendic with a fourth overall behind two GP riders (Febvre and Tixier) and the series leader. In the second heat he retired after two laps, tired after so many races in a row and a very short night.

Two weeks before the next race of the European MX2 Championship, Darian Sanayei was also racing in Gimont and as usual he improved his results race after race; fifth, fourth and second of the races, he finished runner up of this event with his 250 Kawasaki, among 450 riders.

Xavier Boog: “With my injury I can’t train at the moment during the week, but this weekend I didn’t suffer so much except at the end of the second race when I had some troubles to breathe normally. My feeling with the track was not really good in the first race, and I had a bad rhythm; it was much better in the second heat, and I scored a third behind Romain Febvre and Gautier Paulin who had a ‘GP rhythm’ in this race. I earned one rank in the series, now it’s Supercross time with another round of the SX Tour in La Bosse de Bretagne next weekend. The last round in Chateauneuf was not really good for me as I crashed during the practice sessions and broke one rib; I save some points with a ninth position, after a very bad start and another crash when I was fighting for the fifth position. I’m currently third of the series, only five points behind the leader so everything is still possible.”

Maxime Desprey: “It was a busy weekend for me with an International MX in Gimont and then the Elite Championship in Iffendic, but at the moment I need to do as many races as possible to be back at my best level! I finished fourth in Gimont, just a shame that I missed two good starts; then I drive all night long to join Iffendic, where I posted a seventh position in the practice session. I was happy with my riding in the first heat, coming back from eighth to fourth, but then I was unable to finish the second heat; I had a bad start, and felt tired so it was better to stop. But it was a good weekend for me; at each race I feel improvements, and have a better feeling; for example I had some arm pumped in Chateauneuf one week ago at the SX Tour, but this weekend I had no troubles.”

Une victoire en Championnat d’Europe 250 Et un podium en Championnat de France Elite pour Bud Racing

Le Team Bud Racing Kawasaki Monster Energy a connu un weekend victorieux en Bulgarie, ou Jorge Zaragoza la nouvelle recrue du team a célébré sa première victoire en Championnat d’Europe. Au même moment Valentin Teillet s’est assurée en France une quatrième position en Elite MX1, alors que Benoit Paturel blessé monte finalement sur le podium MX2.

Le jeune espoir Espagnol, associé cette année à Bud racing Kawasaki, avait connu une première manche difficile samedi après midi sur le circuit très abrupt de Sevlievo ; pointé en dehors du top vingt en début de course, Jorge est rapidement revenu dans le top 3 et a poursuivi son effort jusqu’au bout, se classant finalement sixième après une petite chute lors d’une manche disputée sur une piste encore boueuse après les pluies de la semaine. La piste avait bien séché dimanche pour la seconde manche, et après un bon départ Jorge prit momentanément la tête de la course, avant de perdre une place pour se classer second. Désigné vainqueur de l’épreuve, il sera à n’en pas douter fortement encouragé par ses compatriotes puisque la seconde manche se disputera à Talavera de la Reina (Espagne) le 11 Mai prochain.

Le lundi de Pâques, Thomer la Sogne en Normandie accueillait la dernière épreuve du championnat de France Elite. En course pour le titre MX2, Benoit Paturel était hélas forfait après s’être blessé à l’entrainement dans la semaine ; malgré son absence il termine troisième du championnat, grâce à ses bons résultats dans les précédentes épreuves. Ayant manqué une épreuve pour cause de blessure, Valentin Teillet n’avait plus d’espoir de titre MX1 mais il avait à cœur de terminer le championnat sur une bonne note. Leader de la première manche, il allait être victime d’un petit problème technique l’obligeant à rentrer au parc ; second de la seconde manche malgré une chute, Valentin allait se ressentir des séquelles de cette chute en super finale, ou il prenait la troisième place et assurait sa quatrième place au championnat MX1. Valentin disputera le weekend prochain une épreuve Internationale, un bon entrainement avant le GP d’Espagne qu’il disputera en 450 avant de s’envoler pour les Etats Unis et l’ouverture du championnat US de Motocross à Glen Helen.

Jorge Zaragoza: « Ce fut un très bon weekend pour moi. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre en venant ici, puisque je n’avais disputé que quelques courses en Espagne avec la Kawasaki. Samedi la piste était vraiment difficile et j’ai raté mon départ, revenir sixième était un bon résultat. Dimanche les conditions étaient différentes, j’ai adoré le tracé tel qu’il était préparé ; j’ai pris un bon départ, poussé vraiment fort pour terminer second. Je suis vraiment content de ce résultat, pour moi mais aussi pour mes partenaires et Bud Racing Kawasaki. »

Valentin Teillet: « Je ne me suis jamais senti en confiance sur ce circuit que j’ai trouvé dangereux, dommage qu’en première manche je sois contraint à m’arrêter sur problème mécanique. La seconde manche s’est bien passée puisque je suis revenu de la douzième à la seconde place, mais je me suis fait mal aux côtes en chutant pendant la manche. J’ai un peu souffert en super finale ou j’accroche la troisième place, c’était important de finir sur un bon résultat et d’assurer ainsi la quatrième place au championnat. Une fois de plus la moto était parfaite, maintenant je vais profiter d’un MX international pour bien préparer le GP d’Espagne, qui sera mon premier en MXGP. »

Jacky Vimond: « Jorge a vraiment fait du bon boulot ce weekend, à chaque fois il a bien géré ses courses même s’il a été victime d’une petite chute en première manche. Avec sa seconde place dans l’autre manche il s’assure la victoire, une belle récompense pour le team qui était dépité après que Benoit se soit déboité l’épaule à l’entrainement. On est heureux de travailler avec Jorge depuis cet hiver, il a vraiment un beau style et son pilotage est très fluide. »